Sylvain Archambault s'excuse et demande une seconde chance

Une vingtaine de personnes ayant travaillé sur les plateaux... (Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

Une vingtaine de personnes ayant travaillé sur les plateaux de tournage de Sylvain Archambault au cours des 20 dernières années ont fait état d'épisodes inconfortables avec le réalisateur.

Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre jours après la publication dans La Presse d'allégations d'inconduites de la part de Sylvain Archambault sur ses plateaux de tournage, le réalisateur a publié sur son compte Facebook et dans un communiqué un long message d'excuses dans lequel il demande de lui donner une seconde chance, tout en indiquant que «certains témoignages rapportés ont un fondement de vrai».

«Il est vrai que j'ai fait usage dans toute ma carrière d'un langage ou poser des gestes qui appartiennent à une autre époque. Aucun cependant ne peut justifier de me qualifier d'agresseur ou de harceleur sexuel», indique Sylvain Archambault dans son message.

Le réalisateur reconnait ainsi avoir usé de méthodes «d'un autre temps» et souhaite terminer ses projets en cours, dont le tournage de Mensonges 4 pour ensuite se «retirer pour faire le point... pour revoir mes façons de faire, pour m'approprier de nouvelles approches. J'ai l'intention de continuer longtemps à exercer humblement ce magnifique métier, mais je le ferai différemment».

Mercredi, le réalisateur niait catégoriquement par voie de communiqué les allégations rapportées par La Presse, exigeant que les témoins se prononcent à visage découvert pour prouver leurs dires. Il a également indiqué que toute personne ayant formulé des propos mensongers fera l'objet de procédures judiciaires.

Le message complet de Sylvain Archambault sur Facebook

«Je m'excuse

On a fait grand état au cours des derniers jours d'allégations me concernant. Bien que plusieurs de celles-ci doivent être nuancées, certains témoignages rapportés ont un fondement de vrai. Toutefois, je n'ai jamais posé un geste désobligeant à caractère sexuel.

D'entrée de jeu, j'aimerais dire à ceux et celles qui ont pu se sentir humiliés par mes propos ou blessés par des gestes déplacés, que je n'ai jamais, au grand jamais, eu l'intention de le faire. Si ce fut le cas, je m'en excuse profondément.

Il est vrai que j'ai fait usage dans toute ma carrière d'un langage ou poser des gestes qui appartiennent à une autre époque. Aucun cependant ne peut justifier de me qualifier d'agresseur ou d'harceleur sexuel. Je reconnais que nous sommes dans une ère nouvelle et que j'aurais dû changer mes façons de faire en conséquence. Toutefois, ces comportements étaient sans malice, ni mauvaises intentions.

Mon métier en est un d'émotions. Que ce soit lors d'un casting ou lors d'un tournage, il a toujours été pour moi primordial d'obtenir le meilleur de tous ceux et celles qui m'entouraient. Oui, j'ai provoqué ! Oui, j'ai forcé des émotions ! Oui, j'ai poussé des comédiens et comédiennes à puiser au plus profond d'eux-mêmes. Jamais, je n'aurais cru que mes stratégies, utilisées pour le seul et unique bien du projet sur lequel je travaillais, pourraient blesser certaines personnes de mon entourage (comédiens, techniciens, figurants etc.). Bien que la plupart aient saisi ma bonne intention, je constate avec beaucoup d'amertume que ce ne fut pas le cas de tous et je le regrette.

Les évènements des derniers jours m'ont fait comprendre, à fort prix d'ailleurs, que les temps ont changé et que je dois modifier mon style, mon approche et mes façons de faire comme réalisateur.

Je fais ce métier parce que j'aime l'humain. Je le raconte et l'étudie. J'aime profondément tous les comédiens avec qui j'ai travaillé depuis 35 ans ainsi que mon équipe technique dont plusieurs choisissent de travailler avec moi depuis 15 ans.

Je souhaite terminer les projets en cours dont le tournage de la série MENSONGES 4 et, par la suite, me retirer pour faire le point... pour revoir mes façons de faire, pour m'approprier de nouvelles approches. J'ai l'intention de continuer longtemps à exercer humblement ce magnifique métier, mais je le ferai différemment.

Je vous remercie à l'avance de la seconde chance que vous me donnerez.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer