Attentat d'Ottawa: propos controversés de Rosie O'Donnell

Rosie O'Donnell... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Rosie O'Donnell

Photo: archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentat à Ottawa

Actualité

Attentat à Ottawa

Le 22 octobre 2014, des coups de feu ont été tirés sur la colline parlementaire, à Ottawa. »

Victoria Ahearn
La Presse Canadienne
Toronto

La coanimatrice de l'émission The View, Rosie O'Donnell, est la cible de critiques à cause de ses remarques sur la fusillade mortelle survenue mercredi à Ottawa.

L'épisode de jeudi du talk-show s'est ouvert avec une discussion sur l'attaque sur la colline du Parlement et la mort du caporal Nathan Cirillo.

La fusillade d'Ottawa est survenue deux jours seulement après que deux soldats canadiens ont été heurtés - l'un d'eux mortellement - à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Alors que les animatrices de The View se demandaient si la fusillade de mercredi était un geste terroriste, O'Donnell a déclaré que «la plupart de ces tireurs sont atteints de troubles mentaux graves», puis a appuyé un message controversé publié sur Twitter par le mannequin Chrissy Teigen, qui a utilisé la tragédie d'Ottawa pour parler de la situation des armes à feu aux États-Unis.

Mercredi, Teigen a publié le message suivant sur Twitter: «Fusillade en cours au Canada, ou un mercredi comme les autres aux États-Unis». Elle a ensuite clarifié ses propos sur le réseau social: «Désolée que vous n'ayez pas compris qu'il s'agit d'une critique envers les États-Unis et notre problème de contrôle des armes à feu. Personne ne tente de prendre la fusillade d'Ottawa à la légère.»

«J'ai trouvé (le message) brillant et pertinent, mais certains l'ont trouvé déplacé», a dit O'Donnell au sujet du message de Teigen.

«Le choix du moment est important», a répondu la présentatrice d'ABC News Amy Robach, qui participait à l'émission. «Et je crois que lorsque vous publiez quelque chose comme ça sur Twitter au beau milieu d'une fusillade active, les gens ont peur, les gens ont peur pour leur vie et un homme est mort.»

La coanimatrice Nicolle Wallace s'en est aussi prise à O'Donnell, lançant: «Je sais qu'il est important pour toi que la santé mentale soit toujours explorée comme cause possible. Mais c'est aussi possible que ce soit l'oeuvre d'un méchant terroriste, ok? Je ne veux pas que ce point soit perdu.»

«Je comprends, a répondu O'Donnell. Mais 86 personnes sont tuées chaque jour avec des fusils aux États-Unis, et vous savez quoi? C'est du terrorisme.»

O'Donnell a ensuite appuyé à nouveau le message de Teigen.

«Je crois qu'elle a dit: Je suis une Américaine, j'habite ici. Je vois deux personnes tuées cette semaine au Canada et le pays tout entier est en deuil. Mais aux États-Unis, cela se produit sur une base quotidienne et nous n'y prêtons même plus attention.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer