Marie-Mai, grande gagnante du gala KARV 2014

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La chanteuse Marie-Mai a été élue mardi soir Personnalité de l'année du gala KARV dont l'édition 2014 demeurera dans les annales comme une des plus folles, des plus endiablées et des plus déjantées depuis ses débuts.

Pour la rockeuse québécoise, il s'agit d'un second triomphe de suite dans cette catégorie. Elle avait aussi remporté cet honneur en 2010.

L'an dernier, Marie-Mai était absente pour son couronnement mais cette année, elle était non seulement sur place mais c'est à elle qu'est revenu l'honneur de lancer la soirée avec une performance musicale endiablée. Très populaire chez les jeunes, le groupe Rixton a chanté deux pièces en clôture de l'événement.

Yan England, Guylaine Tremblay, Mariloup Wolfe, Véronique Cloutier, Philippe Laprise, Claude Legault et Guillaume Lemay-Thivierge étaient aussi en nomination dans la catégorie la plus prestigieuse de la soirée.

«Je vis vraiment un paquet d'émotions fortes en terminant ma 11e année de carrière. Je prends maintenant une pause pour mieux vous revenir. Merci de me faire sentir les meilleures émotions de ma vie et de me faire sentir à ma place», a lancé la chanteuse.

En direct

L'événement, qui était diffusé en direct et avait lieu pour la première fois au théâtre Saint-Denis, a attiré un nombre ahurissant de vedettes au coeur du Quartier latin. Ils ont été accueillis par une foule de jeunes en délire.

Joannie Rochette, Joey Scarpelinno, Salomé Corbo, Marie-Ève Janvier et Jean-François Brault, Mylène Saint-Sauveur, Gabrielle Marion-Rivard, Luc Langevin, Catherine Proulx-Lemay, Gregory Charles, Sophie Nélisse, Antoine Olivier Pilon, Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau, Valérie Carpentier et Philippe Laprise ne sont que quelques personnalités parmi bien d'autres croisées sur l'anti-tapis sur lequel il s'est sans doute pris des dizaines de milliers de selfies et signés autant d'autographes.

Sur l'anti-tapis, les artistes Marie-Mai, Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe, les membres de l'émission VRAK la vie, le trio d'humoristes François Morency, Philippe Bond et Rachid Badouri ainsi que l'animateur Éric Salvail faisaient partie de ceux qui ont fait osciller l'aiguille du «criage-o-mètre» bien au-delà de la zone rouge.

«Je n'étais pas venu depuis quelques années et je vous dirais que c'est encore plus dément, nous dit l'animateur de Vlog, Dominique Arpin. Lorsqu'on vient à l'anti-gala, on a une bonne impression de ce que les Beatles ont pu ressentir lorsqu'ils étaient en concert.»

Élyse Marquis en était elle à son premier gala et était soufflée par l'énergie ambiante. «Je savais que l'émission Les chefs était suivie par les jeunes et j'en ai encore davantage la preuve ici», dit-elle.

«C'est comme fou. Les jeunes sont des passionnés et savent l'exprimer. L'ambiance ici est électrique», a lancé la comédienne Caroline Dhavernas entre deux autographes.

Yan England

Absent du gala cette année en raison de sa nouvelle émission Vol 920 à TVA (il se trouvait à l'extérieur du pays), Yan England a de nouveau bien fait sentir sa présence en remportant deux prix, soit animateur et comédien de l'année. 

Ce dernier, très présent sur VRAK-TV avec les émissions Fan ClubL'Appart du 5e et Une grenade avec ça, a toujours été un des favoris des jeunes.

Les deux trophées lui ont été présentés dans un segment préenregistré où les membres de son ancienne équipe de natation sont allés le surprendre à l'entraînement.

Hier matin, quelques heures avant le début du gala, England a eu la gentillesse d'envoyer un texto au nouvel animateur Éric Salvail pour lui souhaiter la meilleure des chances. Ce dernier a affiché le message sur ses pages Facebook et Twitter.

Les autres gagnants de la soirée furent Les beaux malaises (émission de l'année), VRAK la vie (émission jeunesse de l'année), Rachid Badouri (humoriste de l'année), les soeurs Dufour-Lapointe (sportif de l'année). Ces dernières, en Australie pour un camp d'entraînement, ont envoyé un petit mot à leurs fans.

Badouri était visiblement un des favoris dans sa catégorie puisqu'il a remporté le prix pour une troisième fois. Alors que les présentateurs du prix lançaient «Et le gagnant est...», plusieurs personnes criaient déjà son prénom dans la salle.

Venant cueillir son trophée pour l'émission Les beaux malaises, Martin Matte s'est dit très heureux de voir que son émission ratissait aussi large, chez les jeunes comme chez les adultes.

Décernés en direct par un vote en direct du public, les prix de la meilleure chanson de l'année et du meilleur look sur l'anti-tapis ont été remis respectivement à Let It Go de Demi Lovato et à Marie-Mai. Cette dernière a fait ses remerciements debout sur une plaque tournante contrôlée par Éric Salvail.

Pour sa première animation, ce dernier, qui a changé quelquefois de costumes durant la soirée, a été a la tête de quelques bons coups pendables. Comme celui de donner le numéro de téléphone cellulaire du comédien Pierre Hébert (VRAK la vie) en direct.

Plus tard, Salvail nous a montré un segment préenregistré où il est allé voir quelques jeunes «dans leur habitat naturel», autrement dit dans leur chambre où il est allé les réveiller avec clairons, porte-voix et autres objets bruyants.

Le gala sera rediffusé sur les ondes de VRAK au cours des prochains jours.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer