Identitad: le tango libéré des clichés

Fernanda Ghi et Guillermo Merlo tiennent les rôles... (PHOTO FOURNIE PAR THIS IS TANGO NOW)

Agrandir

Fernanda Ghi et Guillermo Merlo tiennent les rôles principaux dans Identitad, fable sur la quête d'identité.

PHOTO FOURNIE PAR THIS IS TANGO NOW

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mario Cloutier

Les Argentins du groupe This is Tango Now viennent nous présenter leur nouveau spectacle intitulé Identidad. Fernanda Ghi et Guillermo Merlo n'étaient pas venus à Montréal depuis plus de 10 ans.

Le tango d'aujourd'hui a tout et rien à voir avec celui d'hier. Il poursuit la tradition, mais la subvertit aussi. Une crise d'identité?

Pas vraiment. La sensualité, la passion et le drame restent la base de son expression, mais l'idée du spectacle Identitad, du duo Fernanda Ghi-Guillermo Merlo, est de libérer le tango de certains clichés, machistes notamment.

« Ça reste du tango, explique Fernanda Ghi, mais nous prenons des libertés et tentons de sortir des stéréotypes. Nous le faisons en toute connaissance du langage et des traditions du tango. »

Feu le couple traditionnel

Identitad raconte donc l'histoire d'une marionnette féminine (Fernanda Ghi) qui veut se libérer de ses fils. Elle y arrivera avec l'aide d'un être magique, le duende (Guillermo Merlo). Cette quête donne lieu à des scènes étonnantes où le couple traditionnel vole en éclats!

«C'est très éclaté. Il y a du drame, de l'humour et toute une théâtralité. Ce spectacle représente une nouvelle direction pour nous. Nous avons travaillé en équipe avec un anthropologue, des musiciens et un éclairagiste spécialisé en danse.»

Fernanda Ghi

Même s'ils tiennent les rôles principaux dans cette fable sur la quête d'identité, Fernanda Ghi et Guillermo Merlo sont accompagnés sur scène par deux autres couples de danseurs.

En musique, on y entendra Astor Piazzola, évidemment, Osvaldo Pugliese ainsi que des compositions originales. Tout cela joué au piano, bandonéon, violon et contrebasse.

« Nous avons une vingtaine de productions à notre actif, mais c'est la première fois que nous travaillons avec une telle équipe, dit la chorégraphe et metteuse en scène. C'est un des messages du tango, d'ailleurs: l'union fait la force. »

Être ensemble

Dans cette ère individualiste qui est la nôtre, le tango voguerait donc à contre-courant. Il célèbre la communion, le couple, le besoin d'être deux.

« L'être humain est fait pour être avec un autre être humain, dit Fernanda Ghi. Le fait d'être ensemble nous enrichit comme artistes et comme êtres humains. Ce n'est pas pour rien que ce genre fait partie du patrimoine artistique reconnu par l'UNESCO. Tout le monde dans le monde danse le tango. »

Le couple argentin est installé à Boston depuis un an. Il y a ouvert une école de danse et continue de créer dans le but de repousser les limites de son art.

« Nous préparons un spectacle de danse fusion entre le tango et le flamenco, basé sur l'opéra Carmen de Bizet. Ce sera une autre étape importante dans notre carrière. Le spectacle sera créé à l'automne et nous espérons pouvoir le présenter à Montréal un jour. »

________________________________________

Au théâtre Maisonneuve vendredi soir et samedi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer