18e Danse Danse: art majeur

Dans le cadre de la 18e saison de... (Photo: fournie par Danse Danse)

Agrandir

Dans le cadre de la 18e saison de Danse Danse, Hofesh Shechter Company viendra présenter son spectacle Sun.

Photo: fournie par Danse Danse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Christine Blais
La Presse

Plus grand diffuseur et promoteur de danse contemporaine du pays, Danse Danse a dévoilé hier sa 18e saison, majeure dans tous les sens du terme.

«Nous voulions proposer une saison qui va nourrir les esprits, explique le directeur artistique et général Pierre Des Marais, métisser les grands classiques avec de nouvelles propositions. Et aussi faire revenir Édouard Lock sur nos scènes!»

Oui, «notre» Édouard Lock sera de la partie, de même que le danseur étoile Guillaume Côté, les chorégraphes José Navas, Danièle Desnoyers, Dada Masilo et Hofesh Schechter, les Ballets Jazz du Canada en haute voltige... Sans oublier ces classiques québécois que sont Le sacre du printemps de Marie Chouinard et Bagne de PPS Danse.

Le Ballet national du Canada

«Notre saison offre un portrait assez complet de la danse contemporaine d'aujourd'hui, explique Pierre Des Marais, de Danse Danse. Même cette très grande troupe plus «classique» qu'est le Ballet national présentera des oeuvres marquantes de la danse contemporaine pour Danse Danse.»

Au début du mois d'octobre, le Ballet national, sous la direction de la célèbre Karen Kain, propose donc un triple programme «anthologique»: The Second Detail de William Forsythe, Le spectre de la rose de Marco Goecke (avec l'hallucinant danseur étoile et natif du Lac Saint-Jean Guillaume Côté) et Chroma de Wayne McGregor.

Recréation de Bagne

Déjà 22 ans depuis la création de cette oeuvre phare des Québécois Jeff Hall et Pierre Paul Savoie, qui a marqué des milliers de spectateurs ici et ailleurs! À la fin d'octobre, les deux chorégraphes proposent une version «recréée» de Bagne, un huis-clos à la fois amoureux et carcéral, interprété par deux jeunes danseurs (Lael Stellick et Milan Panet-Gigon) qui se mouvront dans l'environnement sonore foisonnant composé par Michel F. Côté en 1992.

Hofesh Shechter Company

Au début du mois de novembre, ils seront 14 danseurs habillés de blanc à se démener avec grâce dans Sun de Hofesh Shechter.

«Je le reconnais, Shechter est un de mes chorégraphes chouchous, notamment pour la physicalité de son oeuvre, dit Pierre Des Marais. C'est toujours très fort, très puissant. En plus, il crée la musique de scène de ses oeuvres, et c'est toujours de la musique pas mal explosive.»

Cette fois, Shechter mêle en effet Wagner, électro-rock et mantras, pour célébrer la perfection de notre monde!

José Navas

Le chorégraphe et danseur José Navas a toujours su toucher et émouvoir, et il devrait frapper un grand coup avec Rites, son nouveau solo qui explore le passage du temps sur son corps à lui, qui a maintenant 50 ans. Hymne à la fragilité, à la finitude et aux étranges joies de la maturité, sur des musiques qui vont de Schubert à Nina Simone. Du 11 au 28 novembre.

Dada Masilo et la Dance Factory Johannesburg

Le Lac des cygnes comme on ne l'a jamais vu: oui, le prince Siegfried tombe amoureux, mais d'un cygne noir... et mâle. La jeune chorégraphe sud-africaine Dada Masilo, dont c'est la première visite au pays, a décidé de «brasser le lac»! En mêlant danses classique, contemporaine et africaine pour imaginer une autre histoire d'amour, elle aborde des sujets éminemment contemporains - homophobie, après-apartheid, mariages forcés... «Le plus beau, précise Pierre Des Marais, c'est que Dada marie à tout cela une espèce de joie, d'allégresse.»

Compagnie Marie Chouinard

Pour souligner l'arrivée du printemps 2016, reprise du Sacre du printemps et du Prélude à l'après-midi d'un faune tels que chorégraphiés magnifiquement en 1993-1994 par Marie Chouinard. Mais cette fois en compagnie de 70 musiciens classiques, répartis un peu partout dans le Théâtre Maisonneuve!

«Ça fait plus de 20 ans que Marie tourne dans le monde entier avec son Sacre, reconnu comme une des meilleures versions de cette oeuvre, dit Pierre Des Marais. On va en souligner l'éternelle fraîcheur avec l'Orchestre symphonique des jeunes de Montréal!»

Le retour d'Édouard Lock

«C'est un de nos grands, un de nos "monstres"», dit avec affection Pierre Des Marais à propos d'Édouard Lock. Danse Danse marque ici le retour au Québec du virtuose chorégraphe québécois, après des années difficiles, avec sa chorégraphie sur pointes The Seasons, interprétée par 24 danseurs.

The Seasons fait partie du programme triple présenté par la compagnie brésilienne São Paulo Compahnia de Dança, en avril 2016 au Théâtre Maisonneuve, aux côtés de deux courtes oeuvres du Brésilien Jomar Mesquita et de l'Espagnol Nacho Duato.

Infos: dansedanse.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer