Saison 2014-2015 des Grands Ballets: danse et littérature

Paquita... (Photo: fournie par Les Grands Ballets canadiens de Montréal)

Agrandir

Paquita

Photo: fournie par Les Grands Ballets canadiens de Montréal

Büchner, Hoffmann, Saint-Exupéry, Tolstoï. Les Grands Ballets canadiens de Montréal présenteront la saison prochaine quatre adaptations d'oeuvres de ces célèbres écrivains.

La programmation 2014-2015 sera marquée par le retour du Ballet de l'Opéra national de Paris après 47 ans d'absence, mais aussi par la collaboration de trois chorégraphes de renom qui ont déjà dirigé les danseurs de la compagnie: Christian Spuck, Didy Veldman et Stephan Thoss.

Sans oublier, bien sûr, le traditionnel Casse-Noisette pour le temps des Fêtes.

Un grand retour

De la visite rare! Les danseurs du Ballet de l'Opéra national de Paris seront de passage en ville (pour la deuxième fois dans l'histoire de la compagnie créée en 1669) pour présenter Paquita. Un ballet pantomime, reconstitué en 2001 par Pierre Lacotte pour la compagnie, qui sera présenté pour la première fois en Amérique du Nord. On y suit l'histoire d'une jeune gitane au sang noble qui part à la recherche de sa famille accompagnée de Lucien d'Hervilly, un soldat de l'armée napoléonienne dont elle est éprise.

Du 16 au 19 octobre, salle Wilfrid-Pelletier.

Satire et comédie

Offerte par le chorégraphe allemand Christian Spuck aux danseurs des Grands Ballets en 2010, Léonce et Léna ouvrira la saison 2014-2015. Cette adaptation de la comédie satirique de Büchner (1836) a connu un beau succès à Montréal. Un ballet satiro-comique qui présente le chassé-croisé amoureux de Léonce, prince de Popo, et Léna, princesse de Pipi, deux jeunes héritiers prêts à tout pour fuir les convenances de leurs ubuesques royaumes.

Du 18 au 27 septembre, Théâtre Maisonneuve

Le Petit Prince... (Photo: fournie par Les Grands Ballets canadiens de Montréal) - image 2.0

Agrandir

Le Petit Prince

Photo: fournie par Les Grands Ballets canadiens de Montréal

Le Petit Prince, prise 2

L'année 2015 s'ouvrira avec Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry. Après Carmen, Toot et Tender Hooks, la chorégraphe néerlandaise Didy Veldman avait poursuivi sa collaboration avec les Grands Ballets canadiens de Montréal en 2013 avec cette mise en mouvements du mythique voyage initiatique. Déraciné, le Petit Prince part à la découverte d'une planète et d'un peuple bien loin de son monde.

Du 19 au 28 mars, Théâtre Maisonneuve

Tolstoï sur scène

Après Gisèle rouge et Tchaïkovski et son double, l'Eifman Ballet de Saint-Pétersbourg sera de retour pour présenter l'une des plus belles histoires d'amour de la littérature classique: Anna Karenina. L'oeuvre de Tolstoï a inspiré à Boris Eifman un ballet aussi puissant que sombre qui entraînera le spectateur dans un triangle amoureux torturé et passionnel.

Du 16 au 18 avril, salle Wilfrid-Pelletier.

Place à Schubert

La saison sera clôturée par La jeune fille et la Mort du chorégraphe Stephan Thoss. Un ballet qui s'inspire du mythe de Coré, fille de la déesse Déméter, qui fut enlevée par la Mort afin de rester aux Enfers toute la saison froide durant et de n'en sortir qu'une fois le printemps venu.

Du 14 au 23 mai, Théâtre Maisonneuve.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer