Dans le champ amoureux: triangle du désamour

Francis-William Rhéaume et Catherine Chabot dans la pièce Dans le... (PHOTO ÉVA-MAUDE TC, FOURNIE PAR ESPACE LIBRE)

Agrandir

Francis-William Rhéaume et Catherine Chabot dans la pièce Dans le champ amoureux

PHOTO ÉVA-MAUDE TC, FOURNIE PAR ESPACE LIBRE

La PresseMario Cloutier 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Après Table rase, Catherine Chabot confirme son talent d'auteure et de comédienne dans sa nouvelle pièce, Dans le champ amoureux.

2017, un jeune couple. Un lit comme arène de boxe au centre de la salle. Dans le coin gauche: une romancière débutante. Dans le coin droit: un doctorant en philosophie. En coulisses: l'ex-copain de la jeune femme. Si triangle il y a, c'est celui du désamour. Un triangle des Bermudes relationnel où ça chauffe, ça explose et où tous les coups sont donnés.

Après avoir ciblé un groupe de jeunes femmes qui fait Table rase dans sa première pièce, Catherine Chabot fouille le lit défait d'un couple en déroute. Poursuivant son approche hyperréaliste des relations humaines, son texte réalise une mise à nu totale, au propre et au figuré, des petites et grandes misères de la vie à deux.

Entendre la voix de Catherine Chabot, c'est constater à quel point rien ne change sur la planète couple: routine, infidélité, mensonges et hypocrisie, compromis et victimisation, mesquinerie et égoïsme. Le propos est cru, sauvagement drôle par moments, et la conclusion, inévitablement triste.

Les trois acteurs - Catherine Chabot, Francis-William Rhéaume et Fayolle Junior Jean - sont excellents. Dans l'ordre: elle est idéaliste, hyperactive et jalouse, lui, brillant mais condescendant, l'ex, candide et amoureux transi. Les trois sont à peine matures, mais déjà brûlés par l'expérience du couple.

Catherine Chabot et Francis-William Rhéaume dans la pièce Dans le... (Photo Eva-Maude TC, fournie par Espace libre) - image 2.0

Agrandir

Catherine Chabot et Francis-William Rhéaume dans la pièce Dans le champ amoureux

Photo Eva-Maude TC, fournie par Espace libre

Les interprètes sont amenés, par une mise en scène fort bien mesurée de Frédéric Blanchette, à une grande concentration qui permet de s'exposer sans retenue et sans filet de sûreté. Sur ce plan, ce travail impressionne vivement.

Catherine Chabot possède une parole intelligente, sensible, mais aussi grinçante, qui s'avère déjà essentielle dans la dramaturgie québécoise actuelle.

Une voix distincte qu'elle aurait tout de même intérêt à affiner et à moduler davantage, croyons-nous.

La jeune dramaturge dresse un portrait saisissant d'une jeunesse aussi lucide que sans repères. Une génération brillante, certes, mais nerveuse et agitée, dont le véhicule émotif risque une embardée à chaque tournant de la vie.

Entre candeur et cynisme, ce champ amoureux est parcouru de mines antipersonnel terrifiantes. Mais c'est en toute conscience et avec courage que Catherine Chabot s'y promène.

* * * *

Dans le champ amoureux. De Catherine Chabot. Mise en scène de Frédéric Blanchette. À Espace libre jusqu'au 25 novembre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer