Claudine Mercier: la variété avant l'humour

Dans son spectacle Claudine, l'humoriste Claudine Mercier ratisse... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Dans son spectacle Claudine, l'humoriste Claudine Mercier ratisse large et offre des numéros qui vont du stand-up à la comédie musicale, en passant par les imitations et les personnages qui l'ont fait connaître.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Claudine Mercier présentait hier soir au Théâtre Maisonneuve Claudine, son cinquième spectacle en carrière. Du haut de ses 25 ans de métier, l'humoriste a choisi d'offrir un véritable pot-pourri de tout ce qu'elle sait faire sur scène.

Dans Claudine, on retrouve tout d'abord Claudine Mercier, l'humoriste de stand-up, qui se lance dans des numéros sur l'actualité ou de grandes questions comme le féminisme. Celle qui a toujours rêvé de taquiner l'humour politique s'en prend à Donald Trump, à Justin Trudeau ou à Kim Jong-un sans faire de réel faux pas, mais elle manque encore pas mal de piquant pour se mesurer à son idole Bill Maher. Malgré de bonnes idées, on sent Claudine Mercier moins en maîtrise dans ces souliers que lorsqu'elle chante ou incarne un de ses personnages.

Bien connue pour ses imitations, Claudine Mercier en a offert de très nombreuses à son public, hier soir. Elle a enchaîné tour à tour dans un long segment sa version de Coeur de pirate, Marie-Chantal Toupin, Safia Nolin, Zaz, Charlotte Cardin, Sia ou encore Marie Mai. Bien que Claudine Mercier ait indéniablement une très belle voix, on a parfois du mal à reconnaître certaines des chanteuses qu'elle imite, mais surtout à comprendre toutes les paroles qu'elle interprète. L'effet comique n'est pas vraiment au rendez-vous.

L'humoriste a poursuivi avec un long segment de parodies dans lequel elle s'est tout d'abord glissée dans la peau de Danièle Henkel, le temps d'une conférence intitulée Le nombril de la dragone, avant de parodier l'En direct de l'univers de Ginette Reno. L'imitatrice offre un autre tour de chant, avec notamment Shakira (très réussi) ou Diane Dufresne (qu'on peine à reconnaître).

Personnages

La Claudine Mercier qui nous a réellement fait rire a tardé à montrer le bout de son nez. Et c'est dans la personnification qu'elle excelle et qu'elle est le plus à l'aise sur scène. Que ce soit avec Shannon la coach de vie et conférencière sur le bonheur ou encore avec son personnage de La Petite Fille, Claudine Mercier vise dans le mille. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle arrive le mieux à aborder des sujets plus sérieux comme les coupes en santé ou en éducation. Dommage que ce segment soit si loin dans le spectacle et qu'il ne prenne pas plus de place.

C'est en chanson que Claudine Mercier a bien entendu choisi de clore la soirée en livrant une série d'extraits de comédies musicales. Ne cherchez pas l'effet comique dans ce numéro, il n'y en a aucun. Soulignons tout de même les costumes et la mise en scène qui ne pourront que vous ravir au son de The Sound of Music, Cabaret, My Fair Lady, Chicago, Mary Poppins et The Wizard of Oz.

On se demande souvent où Claudine Mercier veut réellement nous emmener tout au long de son spectacle, qui aurait eu bien besoin d'une véritable ligne directrice et de transitions plus soignées. Stand-up, imitations, personnifications et comédie musicale se côtoient et ne font pas toujours bon ménage. Claudine est assurément davantage un spectacle de variétés qu'un show d'humour.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer