Prédictions 2017: la soirée est (assez) réussie

Les gars de La soirée est (encore) jeune et leur invité... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Les gars de La soirée est (encore) jeune et leur invité spécial sur scène livrent une revue de l'année bien personnelle dans un décor de bulletin de nouvelles à la CNN.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De qui rira-t-on en 2017? C'est la question à laquelle Jean-Philippe Wauthier, Jean-Sébastien Girard, Olivier Niquet, Fred Savard et Fabien Cloutier ont tenté de répondre lors de leur spectacle Prédictions 2017 présenté aux médias hier soir sur les planches du Théâtre St-Denis.

Dans un décor de bulletin de nouvelles à la CNN, les quatre gars de La soirée est (encore) jeune et leur invité spécial sur scène ont ainsi effectué leur revue bien personnelle de l'année 2017 et tiré un peu sur tout ce qui bouge, d'Éric Salvail à Justin Trudeau en passant par Micheline Lanctôt et Hélène David. Impossible dès les premières secondes du spectacle d'oublier la populaire émission de radio d'ICI Radio-Canada Première: l'énergie, le débit et le ton, tout y est.

Avec toute l'aisance qu'on lui connaît au petit écran, Jean-Philippe Wauthier s'est livré sur scène à un monologue d'ouverture assez corrosif au cours duquel il est revenu sur ce qui a fait de 2016 une année difficile. «Jean Lapierre est décédé en allant aux funérailles de son père. Comme quoi un service en attire un autre», a-t-il lancé, créant un certain malaise dans la salle. Tout au long du spectacle, ses interventions accrocheuses et ponctuelles sous forme de «Dernière heure» font écho aux introductions de l'animateur à l'émission Deux hommes en or.

Jean-Sébastien Girard est le premier chroniqueur de ce bulletin de nouvelles d'une heure quarante-cinq à se lancer. Au fil de ses segments consacrés à la culture, il vole la vedette à ses collaborateurs. Aussi irrévérencieux et cynique que dans sa version radiophonique, Jean-Sébastien Girard tire vraiment son épingle du jeu sur scène, même quand il se met à faire chanter le public le temps d'un karaoké sur ses plus grands succès radiophoniques comme Allô bobo. Trop longues et moins drôles, les projections de vidéos comme celle mettant en vedette Guylaine Tremblay livrant un discours de remerciement pour le prix de la meilleure Guylaine aux Gémeaux auraient pu être coupées du spectacle pour éviter les temps morts.

Jean-Philippe Wauthier s'est livré sur scène à un... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Jean-Philippe Wauthier s'est livré sur scène à un monologue d'ouverture assez corrosif.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Bien qu'il ait la réputation au sein du groupe d'être le plus discret, Olivier Niquet est une des grandes surprises de Prédictions 2017. Ses extraits sonores ou visuels fonctionnent à merveille et il livre son texte avec aisance sur scène. Le «Niquet 2017» est d'ailleurs un grand cru, avec des expressions et des ajouts au dictionnaire hilarant comme «Avoir plusieurs arcs à son violon» (Martine Ouellet) ou «Avoir la lèche courte» (Marc Bergevin). Fidèle à son personnage de La soirée, Fred Savard est quant à lui revenu sur les temps forts du 375e anniversaire de Montréal et a tiré un bilan des plus cynique et drôle de l'année en santé.

L'humour cru de Fabien Cloutier

On retrouve avec plaisir les univers respectifs des gars de La soirée, mais il est plus ardu de rattacher l'humour de Fabien Cloutier à leur univers. Bien que le comédien et humoriste livre la marchandise, il donne l'impression au cours de ses interventions de ne pas appartenir au même spectacle que ses complices. Son débit est le même que lors de son spectacle solo et on aurait aimé retrouver le Fabien Cloutier plus radiophonique du temps de ses chroniques à Plus on est de fous, plus on lit!. Plus cru que ses confrères, il navigue également dans un autre style d'humour, avec notamment une chronique environnementale sur la masturbation.

Prédictions 2017 se termine par une amusante recension des critiques que le spectacle va recevoir. Les cinq comédiens et le metteur en scène préfèrent décidément toujours tirer les premiers. Mais nous nous réservons tout de même le mot de la fin. Si vous êtes amateur de la première heure de La soirée et que vous avez toujours voulu y assister, Prédictions 2017 est pour vous. Mais si vous vous attendez à un spectacle d'humour en bonne et due forme, vous faites fausse route.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer