2015 dans le tordeur: long et ennuyeux

Quoi de mieux pour tourner la page sur une année riche en événements que d'en... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quoi de mieux pour tourner la page sur une année riche en événements que d'en rire un bon coup? Cette année, deux spectacles proposent une vision décalée de 2015. Notre journaliste Hugo Pilon-Larose a vu 2015 dans le tordeur.

QUOI? 

Une nouvelle revue de l'année des Productions J présentée aux quatre coins du Québec, sauf à Montréal.

QUI? 

Martin Proulx et Jocelyn Lebeau, qu'on a vus notamment dans Le 16 heures à Télé-Québec, sont appuyés par Debbie Lynch-White et par des musiciens, dans une mise en scène de Joël Legendre. Cassandre Charbonneau-Jobin, David Leblanc, Mathieu Bouillon, Jean-François Pierre, Luc Michaud et Marie-Andrée Labbée signent les textes.

OÙ ET QUAND?

À Drummondville le 10 décembre et en tournée dans toute la province jusqu'au 16 janvier 2016.

L'ÉTOILE DU «MATCH»

Martin Proulx

Avec essentiellement trois comédiens sur scène, il n'est pas évident de choisir une personne qui se démarque dans cette nouvelle revue de fin d'année, que nous avons vue lors de sa première médiatique, mercredi, au Club DIX30 à Brossard. Au sein du duo formé par Martin Proulx et Jocelyn Lebeau, à qui revient l'idée originale de ce spectacle, le premier s'est démarqué par quelques imitations fortes, dont celle de Céline Dion (il est presque aussi bon que Joël Legendre dans ce rôle) et celle de la journaliste Anne-Marie Dussault, très réussies.

LE COUP DE GÉNIE

On le cherche encore...

Pour qu'un numéro soit qualifié de «coup de génie», il faut qu'il soit fort, audacieux, qu'il provoque aisément les rires du public et qu'il sorte des sentiers battus. Or, 2015 dans le tordeur n'offre aucun moment incroyablement drôle. On pourrait bien souligner quelques bons «flashs» comme Stéréo Pow - où Martin (en Claudine Prévost) et Jocelyn (en Pierre Lapointe) font sourire par leur exubérance -, le numéro où l'on imite Céline Dion - franchement drôle - et surtout Joël Legendre qui rit de bon coeur du scandale qui a bouleversé sa vie plus tôt cette année, mais rien n'est «génial» dans ce nouveau spectacle.

LA MEILLEURE IMITATION

Anne-Marie Dussault et Fred Pellerin

Si les imitations du tandem tombent parfois à plat, certaines sont plutôt réussies. Par exemple, Martin Proulx est la copie conforme (exagérée, bien sûr) de la journaliste Anne-Marie Dussault. Son entrevue à la façon de l'émission 24 heures en 60 minutes avec le petit Jérémy, imité par Jocelyn Lebeau, est un bon numéro où l'on rit avec sincérité. Pour sa part, Lebeau a confirmé sur scène ses propres talents d'imitateur, en caricaturant avec brio le conteur Fred Pellerin, dont il maîtrise de nombreuses mimiques. Chapeau!

LE MOINS BON NUMÉRO

Le mariage de PKP et de Julie Snyder

Parodier le mariage du chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, avec la présidente fondatrice des Productions J, qui produit 2015 dans le tordeur, était nécessaire: il faut bien démontrer qu'on peut rire de tout le monde dans ce genre de revue de fin d'année, même de ceux qui soutiennent le spectacle. Julie Snyder, ouverte à l'autodérision, fait notamment une brève apparition dans un montage vidéo. Or, rien de ce numéro n'attire réellement l'attention, ce qui est bien dommage. Certains aspects de ce mariage prêtaient pourtant à la caricature. Debbie Lynch-White, qui joue le rôle du célébrant, ne provoque pas les rires non plus. Bref, une occasion ratée...

LES MEILLEURES RÉPARTIES

«Stéréo Pow, c'est tellement léché que j'ai la langue toute sèche.» - Jocelyn Lebeau qui imite Pierre Lapointe dans l'émission Stéréo pop.

«Plusieurs se demandent comment je me porte en prison... Tant que je peux vivre à vos frais, ça roule!» - Martin Proulx qui imite l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault.

«Ce show-là est un Match des étoiles passé au micro-ondes, animé par un animateur pas noir.» - Debbie Lynch-White imitant Chantal Lamarre dans Les dieux de la danse.

«Je sais que j'ai pas d'l'air de la fée des Étoiles, mais je peux t'en faire "vouère" si j'te pogne à «bouère» une bière sur le "trottouère".» - Debbie Lynch-White imitant Matricule 728.

«Y'arrête pas de dire qu'il a un plan, mais, d'après moi, c'est un plant haut de même avec des tiges et des cocottes.» - Jocelyn Lebeau imitant Fred Pellerin, à propos du premier ministre canadien Justin Trudeau.

LE VERDICT

Long et ennuyeux

Deux heures de spectacle, avec entracte, pour une revue de l'année, est-ce vraiment nécessaire? Chose certaine, si l'on s'attaque au marché de l'humour déjà saturé et fort suivi en cette fin d'année, il faut avoir les reins solides. Ce nouveau spectacle peine à faire rire les spectateurs. La salle, qui était remplie mercredi de personnalités publiques et d'humoristes - souvent prompts à rire aux éclats à ce genre d'occasion -, est restée en bonne partie silencieuse. La deuxième partie du spectacle, lequel est présenté en format cabaret, avec service d'alcool, n'a pas «levé», même si les spectateurs étaient sans doute un peu plus «réchauffés». Dommage, car on sent la bonne volonté de Martin Proulx et de Jocelyn Lebeau. Songent-ils à reconduire l'expérience l'an prochain? Si c'est le cas, souhaitons-leur d'avoir plus de temps pour roder leur spectacle, car, cette année, il vaut mieux passer son tour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer