Le parc Belmont recréé pour l'hommage du Cirque à Luc Plamondon

Le parolier Luc Plamondon a « très hâte » de... (PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le parolier Luc Plamondon a « très hâte » de découvrir Stone, le spectacle hommage que le Cirque du Soleil est en train de créer à partir de ses chansons.

PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Stone, comme dans Le monde est stone, tiré de l'opéra-rock Starmania. C'est le titre qu'a choisi le Cirque du Soleil pour rendre hommage au parolier Luc Plamondon, l'été prochain, à Trois-Rivières. Une façon d'évoquer «un état d'esprit voguant entre le réel et le fantaisiste» dans un lieu qui représentera le parc Belmont!

Après avoir rendu hommage à Beau Dommage (Le monde est fou) et à Robert Charlebois (Tout écartillé), le Cirque a jeté son dévolu sur le prolifique auteur à succès pour sa série sur la chanson québécoise présentée dans l'amphithéâtre extérieur de Trois-Rivières pour une période de cinq ans.

Luc Plamondon a vu les deux premiers spectacles du Cirque. Deux de ses chansons étaient d'ailleurs en vedette dans Tout écartillé: Les talons hauts et Je t'aime comme un fou. «Comme j'avais vu les deux premiers, je n'ai pas eu de difficulté à dire oui», a-t-il confié à La Presse.

«Au cours d'une soirée, Daniel Lamarre [PDG du Cirque] m'a demandé: "Qui tu prendrais pour l'année prochaine?", se rappelle Luc Plamondon. Je lui ai dit: "Tu devrais faire Gilles Vigneault, parce que ses chansons sont extraordinaires et tellement illustrables." Plus tard, il m'a appelé et il m'a proposé de le faire!»

Quinze voix féminines

Le Cirque avait le choix parmi les quelque 150 chansons à succès du célèbre parolier québécois. Le directeur musical Jean-Phi Goncalves en a finalement choisi une quinzaine.

«Ils avaient carte blanche, précise Luc Plamondon. De toute façon, comment voulez-vous que je choisisse?»

«Je considère qu'il y a peut-être 75 chansons vraiment essentielles dans mon oeuvre, mais c'est le Cirque qui a fait son choix en fonction du scénario du spectacle.»

Ce scénario a été résumé ainsi par le Cirque: «Dans un parc Belmont désaffecté, un maestro excentrique aux airs d'Amadeus s'attache à une muse automate aphone, Lolita, à qui il veut redonner la voix. À travers le spectacle elle deviendra celle qui donnera corps et âme à sa musique.»

Chacune des chansons sera chantée par une interprète - il n'y aura que des voix féminines (sur bande sonore), a précisé le Cirque. Leurs noms seront connus au mois de mai prochain, mais on parle d'une quinzaine de chanteuses populaires issues de la «nouvelle génération».

L'affiche de Stone... (IMAGE FOURNIE PAR 45 DEGREES) - image 2.0

Agrandir

L'affiche de Stone

IMAGE FOURNIE PAR 45 DEGREES

Opéra punk-rock baroque

Le Cirque a qualifié l'univers musical de Stone d'opéra punk-rock baroque. On y entendra entre autres Hymne à la beauté du monde et Le parc Belmont, popularisé par Diane Dufresne dans les années 70.

«Le parc Belmont avait quelque chose du cirque, c'est un lieu qui évoque la folie, indique Luc Plamondon. Le deuxième album de Diane Dufresne, À part de d'ça j'me sens ben - Opéra-cirque [paru en 1973], était rock et punk. Elle était punk avant le temps. Avec ses costumes excentriques, Diane était un précurseur, avant Nina Hagen, avant Cyndi Lauper ou Madonna.»

La pièce acrobatique mise en scène par Jean-Guy Legault (qui a signé les deux spectacles précédents de la série) représentera ainsi ce lieu pour donner vie à son scénario.

«Reine post-moderne de cet étrange parc peuplé de personnages intemporels et ludiques, cette âme humaine captive de son corps automate [Lolita] s'humanisera à travers les différents tableaux musicaux, nourris de multiples voix féminines contemporaines, et culminera par la résonance de sa propre voix», a précisé le Cirque.

Le parolier âgé de 75 ans attend avec impatience de voir le résultat, mais il nous assure n'avoir aucun trac.

«Des hommages, j'en ai eu souvent [dont le spectacle Plamondon créé par Grégory Charles en 2015], mais la plupart du temps, ce sont des trucs d'un soir. Ce qui est intéressant dans ce projet, c'est que c'est un show. Ça me fait plaisir parce que c'est une création visuelle chorégraphiée, circassienne. C'est quasiment une comédie musicale, donc oui, j'ai très hâte!»

______________________________________________________________________________

À l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, du 19 juillet au 19 août.

D'autres projets de Luc Plamondon

> Rosamunde

Luc Plamondon travaille sur ce projet depuis une dizaine d'années. Des chansons composées sur la musique de Franz Schubert. Il devait être présenté avec l'OSM dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal en novembre ou décembre prochain. Il a finalement été reporté. «Probablement en 2019 ou 2020», a indiqué Luc Plamondon. «Je veux prendre mon temps, mais je continue de l'écrire. Ça avance. J'ai choisi une cinquantaine de morceaux musicaux et j'ai écrit 33 chansons. Je pense qu'il y aura deux versions: un opéra lyrique et un opéra-pop interprété par des chanteurs populaires.»

> Starmania

Une nouvelle distribution de Starmania verra le jour en septembre 2018 à Paris, a annoncé Luc Plamondon. Une façon de souligner les 40 ans de la création de l'opéra-rock qu'il a fait avec Michel Berger en 1978. «Je m'en vais justement à Paris dans les prochains jours pour finaliser le contrat, a-t-il confié. Il faut choisir un metteur en scène, les chanteurs, tout est encore à faire.» La version originale mettait nomment en vedette Claude Dubois, Daniel Balavoine, France Gall, Fabienne Thibeault, Diane Dufresne et Nanette Workman. Une version symphonique avait été créée en 2004 pour le 25e anniversaire du spectacle.

> Notre Dame de Paris

La comédie musicale qui a été ressuscitée l'automne dernier à Paris (avec entre autres Daniel Lavoie, Martin Giroux et Richard Charest) s'arrêtera à Montréal, au Théâtre St-Denis, et au Grand Théâtre de Québec à l'été 2018 pour ses 20 ans. Le producteur Paul Dupont-Hébert en avait fait l'annonce il y a quelques mois. La pièce créée par Luc Plamondon avec Richard Cocciante sera également présentée à Trois-Rivières, à Sherbrooke et à Saguenay. La distribution officielle qui sera au Québec en 2018 ne sera dévoilée que plus tard cette année, a laissé savoir Luc Plamondon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer