Dernier tour de piste pour Barnum & Bailey

En mai 2016, le cirque Ringling Bros. and Barnum... (Photo Andrew Kelly, archives REUTERS)

Agrandir

En mai 2016, le cirque Ringling Bros. and Barnum and Bailey Circus a retiré de la piste ses éléphants après une longue campagne d'associations de défense des animaux, notamment PETA dont des vidéos montrant un dresseur du cirque frappant les éléphants avec un bâton pointu avaient fait scandale.

Photo Andrew Kelly, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le célèbre cirque américain Barnum & Bailey a annoncé sa fermeture, samedi, après 146 ans d'activités. Les groupes de défense des droits des animaux ont rapidement applaudi cette décision, eux qui dénoncent le rythme de vie des animaux de cirque depuis des années. Retour sur l'histoire de ce cirque traditionnel.

1871

Fondation du cirque par l'entrepreneur américain Phineas Taylor Barnum. Une dizaine d'années plus tard, James A. Bailey et sa troupe se joignent au cirque qui présente non seulement des numéros avec des animaux, mais aussi des «curiosités». C'est l'époque des hommes-canon, des contorsionnistes étranges, des géants acrobates, des clowns tristes et de l'éléphant Jumbo, «le plus gros du monde». La troupe itinérante se produit sous chapiteau.

1919 

Le cirque fusionne avec celui des frères Ringling, artistes de la balle du Wisconsin, dont les spectacles donnent dans le même genre. La troupe devient donc officiellement le Ringling Bros. and Barnum & Bailey. Quelques années plus tard, ce nouveau grand cirque fusionné installe ses bureaux à Sarasota, en Floride.

1953 

Le cirque est en pleine gloire: Ernest Hemingway signe un essai dans le programme de la troupe. L'écrivain y décrit un art fantastique qui fait rêver les petits comme les grands.

1956 

La troupe laisse tomber un symbole: le chapiteau. Les salles fixes remplacent les tentes.

1967 

La famille Feld achète le cirque. Déjà, il y a changement de direction artistique. Les numéros «étranges» sont abandonnés, mais les animaux restent, ainsi que les clowns et les acrobates.

1984 

Fondation du Cirque du Soleil. L'entreprise québécoise présentera des spectacles sans animaux et renouvelle complètement le genre, les artistes et acrobates étant au coeur du projet artistique. 

1995 

Barnum & Bailey fonde un centre de conservation pour les éléphants en Floride. Cet hôpital, aussi voué à la recherche, est situé entre Tampa et Orlando et existe toujours. La famille Feld, toujours propriétaire de la troupe, a indiqué hier à l'Associated Press qu'il n'était pas question de le fermer pour l'instant, malgré la fermeture du cirque.

1998 

Un éléphant de 3 ans, Kenny, meurt au cirque, ce qui attire davantage l'attention sur les conditions de vie des animaux de cirque. Le département de l'Agriculture des États-Unis mène une enquête et conclut que le cirque a failli à fournir à Kenny des soins médicaux appropriés. L'agence gouvernementale ne dépose finalement pas d'accusation, mais l'épisode attire l'attention sur le traitement des bêtes de cirque. D'autant que d'autres animaux mourront aussi en tournée, dont Benjamin, un éléphant de 4 ans, en 1999. 

2000 

Le cirque s'engage dans une longue bataille juridique. Des groupes, dont la Humane Society des États-Unis, accusent ses dresseurs de maltraiter les animaux et dénoncent le rythme de vie des bêtes, déplacées d'une ville à l'autre. La troupe gagnera sa cause et recevra finalement plus de 25 millions en compensations en 2014. Mais le mal est fait: plusieurs protestations se tiennent devant les salles où se produit la troupe, un dur coup pour l'image du cirque. 

2016 

Au mois de mai, à regret, le cirque retire les éléphants de ses spectacles. En plus de la mauvaise presse autour des méthodes de dressage, des villes américaines commençaient à bannir les aiguillons électriques utilisés pour le dressage des animaux, ce qui compliquait la logistique des tournées. La troupe travaille toujours avec des chiens, des tigres, des chameaux et des chevaux, notamment.

2017 

Surprise: le samedi 14 janvier, Feld Entertainment annonce la fin du cirque. «Les ventes de billets déclinaient, écrit Kenneth Feld. Mais depuis le retrait des éléphants, cette baisse s'est accentuée.» Les groupes de défense des animaux ont salué cette décision. PETA invite tous les cirques traditionnels qui utilisent encore des animaux, les zoos et même les parcs aquatiques à faire de même. La présente tournée du cirque américain sera donc sa tournée d'adieu. Le dernier spectacle aura lieu à Long Island, le 12 mai.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer