2016 revue et corrigée: sympathique tradition du temps des Fêtes

Marina Orsini (François Maranda)... (photo François Laplante Delagrave, fournie par la production)

Agrandir

Marina Orsini (François Maranda)

photo François Laplante Delagrave, fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est une tradition depuis maintenant 12 ans. Le Théâtre du Rideau Vert présente au cours des prochaines semaines sa revue humoristique de l'année, où les acteurs qui ont marqué le paysage politique et culturel passent dans le tordeur. Chaque année ne ressemble pas à la précédente, et cela est aussi vrai pour ce grand spectacle de variétés. Quel est donc le bilan de cette cuvée 2016? Voici notre critique.

Quoi?

La revue de l'année présentée au Théâtre du Rideau Vert, jusqu'au 7 janvier.

Qui?

Amélie Grenier, Martin Héroux, François Maranda, France Parent, Julie Ringuette et Marc St-Martin. Textes de Jean-Philippe Durand, Simon Leblond, Nadine Massie et Pascal Roberge. Mise en scène d'Alain Zouvi.

L'étoile du match

Égalité entre Marc St-Martin et Julie Ringuette

L'acteur Marc St-Martin est un imitateur incroyable, voire inégalable dans certains rôles. Julie Ringuette est pour sa part indispensable à plusieurs numéros. Leur duo, où ils imitent Mike Ward (troublant de réalisme) et Annie Brocoli, est drôle et maîtrisé. Toutefois, l'imitation de Céline Dion n'est pas à point. Ringuette parle dans un mélange de Ginette Reno et d'Ariana Grande, ce qui n'est pas tout à fait juste. Par contre, ses répliques dans le rôle de l'animatrice de Célibataires et nus sont réussies et son imitation de Sophie Grégoire-Trudeau est parfaite.

Denise Filiatrault (Marc St-Martin)... (photo François Laplante Delagrave, fournie par la production) - image 2.0

Agrandir

Denise Filiatrault (Marc St-Martin)

photo François Laplante Delagrave, fournie par la production

Le coup de génie

Marc St-Martin en Denise Filiatrault 

Les meilleures idées sont parfois les plus simples. De passage en coup de vent au début du spectacle, à l'entracte et au milieu de la deuxième partie, Marc St-Martin personnifie Denise Filiatrault (la directrice artistique du Rideau Vert) de façon si convaincante qu'on en reste bouche bée. Les mimiques de la grande dame du théâtre sont répliquées de façon chirurgicale. On sent tout le respect qu'il lui porte pour savoir l'imiter d'une façon si exceptionnelle. 

La meilleure interprétation

Marina Orsini, par François Maranda 

Complètement exagéré, complètement cacophonique, complètement... hilarant! Dans son interprétation de Marina Orsini, l'acteur François Maranda se surpasse. Il gueule sur scène en faisant des bruits d'otarie, tout en questionnant son invité, Donald Trump (Martin Héroux), en le sermonnant pour ses sautes d'humeur. On rit à en pleurer. Il faut dire que Marina, assise toute proche lors de cette première médiatique, était bonne joueuse. Son rire, authentique et contagieux, doublait notre plaisir à la voir pastichée sur scène. 

Le moins bon numéro

Glutinder 

Deux cyberamoureux se retrouvent pour une date au restaurant. Ils se sont rencontrés sur Glutinder, une application de rencontres pour les gens intolérants aux plaisirs gastronomiques. Ils commandent des «pâtes plates» - c'est ainsi qu'on nomme le plat au menu sans allergènes (et sans plaisir). L'idée de ce sketch, quand même d'actualité à cette époque de l'amour numérique, est bonne, mais il faudra la peaufiner pour les prochaines années afin d'épicer les dialogues. Cette fois-ci, les deux comédiens ont commandé des pâtes plates, et leur numéro l'était tout autant.

Mike Ward (Marc St-Martin) et Annie Brocoli (Julie... (photo François Laplante Delagrave, fournie par la production) - image 3.0

Agrandir

Mike Ward (Marc St-Martin) et Annie Brocoli (Julie Ringuette)

photo François Laplante Delagrave, fournie par la production

Les meilleures réparties

«Lorsque vous avez été élu, on a tous réagi comme Eugenie Bouchard devant une balle de tennis: on l'a pas vu venir!» - François Maranda, qui imite Marina Orsini s'adressant à Donald Trump

«Je suis revenue dans mes sources cette année: j'ai fait Montréal, Trois-Rivières, et j'ai trouvé une belle place pour faire le vide. Le centre Vidéotron.» - Julie Ringuette, qui imite Céline Dion

«Les échangisses, comme quoi à Radio-Canada, on peut faire de la variété avec un grand V.» - France Parent, qui imite Pénélope McQuade

«Quand les médias s'ennuient, les burkinis dansent.» - Martin Héroux, qui imite Fred Pellerin racontant un conte sur les Québécois qui ont peur de burkinis qu'ils n'ont jamais vus

«Super-colon-coupeur-de-fonds-effronté-et-odieux» - Nouveau refrain de la chanson sur Supercalifragilisticexpidélilicieux de Mary Poppins

«Essayez pas de sortir, j'ai fait barrer les portes. C'est inspiré de ma politique d'immigration.» - François Maranda, qui imite un discours long et ennuyeux de Jean-François Lisée, chef du Parti québécois

Le verdict

Inégal, mais somme toute réussi

2016 revue et corrigée offre de très grands moments, des imitations qui font crouler de rire, mais quelques numéros tombent à plat. C'est tout un défi de monter un spectacle d'environ deux heures, au théâtre, en faisant succéder des sketches qui pastichent l'actualité de la dernière année. Les numéros sur l'actualité politique sont souvent décevants. Malgré ce bémol, l'équipe du Rideau Vert reste toutefois celle qui, à ce jour, offre le résultat le plus réussi dans ce genre. Le spectacle vaut le détour pour ceux qui aiment les revues de l'année tout en jugeant les imprécisions avec indulgence. Chose certaine, malgré les hauts et les bas, les acteurs se surpassent à plusieurs occasions.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer