Empire veut s'étendre à Montréal

Le producteur et imprésario australien Ross Mollison dresse un bilan positif... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le producteur et imprésario australien Ross Mollison dresse un bilan positif des quelque 20 représentations de son cabaret acrobatique Empire données jusqu'à présent au centre-ville de Montréal. «Ça se passe vraiment très bien, la réaction du public est positive et chaque soir la troupe reçoit une ovation», s'est-il réjoui.

Le spectacle est présenté dans une spiegeltent - un chapiteau antique en bois de chêne - plantée à l'angle de la rue De Bleury et du boulevard René-Lévesque et qui compte environ 700 places. Selon Ross Mollison, le taux d'occupation oscille autour de 70 %. À ce jour, ce sont donc près de 10 000 personnes qui ont vu le spectacle.

«Le Québec est un nouveau marché pour nous, on ne savait pas trop à quoi s'attendre, donc pour l'instant, nous sommes très satisfaits, a-t-il dit, surtout depuis qu'il a commencé à faire beau.»

 Ce que nous avons réussi en quelques mois en Australie, on est en train de le faire en quelques semaines chez vous.»

Empire, qui tient l'affiche jusqu'au 7 juin à Montréal, sera présenté à Québec à partir du 24 juin, puis à Gatineau à partir du 28 juillet. «Il y a une bonne vibe à Montréal, évalue Ross Mollison, donc j'ai bon espoir que ça se passe aussi bien à Québec et à Gatineau.»

L'Australien, qui produit un cabaret acrobatique permanent à Las Vegas depuis 2011 (Absinthe), ne manque pas d'ambition. Il espère que son cabaret devienne une «institution» au Canada. «C'est un marché semblable à celui de l'Australie, on va d'ailleurs présenter notre spectacle à Toronto, Ottawa et Vancouver.»

En alternance avec le Cirque du Soleil?

Depuis son arrivée à Montréal au mois d'avril, Ross Mollison, qui coproduit le spectacle Totem du Cirque du Soleil en Australie, ne cache pas son intention de présenter son cabaret sous chapiteau en alternance avec le Cirque, qui crée un nouveau spectacle dans le Vieux-Port tous les deux ans.

«Nous sommes en contact avec le Cirque du Soleil toutes les semaines, donc c'est quelque chose qu'on évalue avec eux, même s'ils ont un peu la tête ailleurs en ce moment avec la vente... C'est sûr qu'on aimerait beaucoup présenter notre spectacle en alternance. Je ne peux pas affirmer qu'on sera de retour en 2017, mais j'en rêve.»

Le lieu choisi par le producteur - sur le terrain de SNC-Lavalin - est à peine visible du boulevard René-Lévesque, un mur de pierres entourant le terrain où la spiegeltent a été érigée. «C'est sûr qu'on aimerait être plus visible, admet Ross Mollison, mais on aime bien l'emplacement, on est quand même en plein centre-ville. Si on revient, on verra ce qu'on fera.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer