Amaluna: virilité féminine!

Nous sommes dans une île gouvernée par des déesses, défendue par une armée d'amazones, qui dansent et chantent et font des pirouettes. Dans cette île peuplée de créatures étranges et de paons géants, une jeune fille sera initiée à l'amour et à la vie. C'est sa mère, la reine Prospera, qui se chargera de ce rite de passage. Elle provoquera une tempête, qui entraînera le débarquement d'un contingent d'hommes...

Bienvenue dans Amaluna, le nouveau spectacle sous chapiteau du Cirque du Soleil, inspiré par La tempête de Shakespeare et par le mythe grec de Déméter et Perséphone, mis en scène par la New-Yorkaise Diane Paulus. À deux semaines de la première mondiale, qui aura lieu dans le Vieux-Port de Montréal le 19 avril, le Cirque a dévoilé hier aux médias quelques extraits de ce nouveau-né qui compte 36 interprètes féminines sur 52 (75% de la distribution).

Vous l'avez deviné, cette 32e production du Cirque se veut un hommage aux femmes. Une commande de Guy Laliberté, qui a confié à la metteure en scène: «Si la planète était dirigée par des femmes, peut-être qu'elle serait en meilleur état...» C'est donc naturellement que la mise en scène a été confiée... à une femme. En l'occurrence, Diane Paulus, réputée pour ses spectacles musicaux sur Broadway (Hair, Porgy and Bess), qui dit avoir beaucoup travaillé sur la «théâtralité» de ce spectacle acrobatique. La conceptrice des costumes Mérédith Caron a clairement laissé sa marque avec une production délirante d'étoffes et de déguisements.

Ironiquement, la metteure en scène américaine est seulement la deuxième femme à diriger un spectacle du Cirque. Une situation qui devrait changer, selon le PDG Daniel Lamarre, qui affirme que 45% des directeurs du Cirque sont aujourd'hui des femmes. «Cela dit, il est vrai qu'il y a de plus en plus de femmes metteures en scène de talent», a-t-il dit. On se souvient qu'en 2009, la chorégraphe brésilienne, Deborah Colker, avait mis en scène le spectacle Ovo pour les 25 ans de la troupe québécoise.

Mais revenons à Amaluna. Après le Totem technologique de Robert Lepage, créé il y a deux ans, la nouvelle proposition du Cirque est somme toute assez épurée. Deux passerelles, une scène circulaire pivotante et un bol d'eau, un des éléments centraux de cette création. Dans un des extraits, la jeune Miranda multiplie les acrobaties à l'intérieur et autour de ce petit bassin d'eau, y allant notamment d'un numéro d'équilibre sur canne. La jeune donzelle fera la rencontre de son Roméo, libre adaptation de la scène du balcon dans Roméo et Juliette.

Six numéros originaux ont ainsi été créés selon le directeur de la création, Fernand Rainville. Outre le bol d'eau (similaire à celui utilisé dans Zumanity, à Las Vegas), on y retrouvera les disciplines suivantes: fil de fer, sangles aériennes, cerceau et mâts chinois. Un numéro de barres asymétriques a également été présenté. Un numéro viril, sur fond de musique rock, mené par sept jeunes gymnastes n'hésitant pas à pousser des cris de satisfaction après chacune de leurs performances. L'appareil lui-même a été conçu au Cirque du Soleil, a précisé Daniel Lamarre, qui a souligné le travail de «recherche et développement» réalisé avec une dizaine d'universités canadiennes.

«Je ne crois pas qu'on bouscule la création circassienne, nous dit Fernand Rainville, mais on a beaucoup travaillé sur la trame narrative. On s'est demandé ce que ça donnerait si, sur scène, on retrouvait une majorité de femmes. On s'est inventé une mythologie, explique-t-il. On est dans l'innocence, dans la première rencontre amoureuse d'une jeune fille avec un homme. C'est ce que Diane a exploré. Qu'est-ce qu'une femme qui découvre l'amour? C'est simple, mais on a essayé d'explorer ces zones d'émotions. Et on espère que ce sera touchant.»

Les clowns seront également présents. L'un deux est nul autre que la comédienne et metteure en scène Nathalie Claude, l'une des cofondatrices de Momentum, à qui l'on a demandé de jouer le rôle du clown mâle. «Nous sommes les deux serviteurs des amoureux (Miranda et Roméo), nous serons leur reflet et nous tomberons amoureux nous aussi! C'est un effet miroir très shakespearien!» Parmi les autres numéros intégrés à Amaluna: des jeux icariens (où des porteurs couchés sur le dos font tourner des voltigeurs avec leurs pieds), de la jonglerie et de l'unicyle.

Au Vieux-Port de Montréal à partir du 19 avril. Au Port de Québec à partir du 25 juillet.

Aujourd'hui même, 10 spectacles de tournée du Cirque du Soleil sont à l'affiche quelque part sur la planète. Voici où les artistes en sont dans leur tour du monde.

CORTEO - Amsterdam

DRALION - Cleveland

QUIDAM - Knoxville, Tennessee

ALEGRIA - Manchester, Angleterre

MICHAEL JACKSON THE IMMORTAL WORLD TOUR - New York

OVO - Portland

SALTIMBANCO - Casablanca, Maroc

VAREKAI - Recife, Brésil

TOTEM - San Diego

ZARKANA - Moscou




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer