Luc Langevin: un pari de 1 million de dollars

Le magicien et illusionniste Luc Langevin se prépare... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Le magicien et illusionniste Luc Langevin se prépare à monter sur les planches du Casino de Paris, du 10 au 21 février.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Luc Langevin a les yeux tournés vers la France. Alors qu'il termine en décembre les représentations de son premier spectacle, Réellement sur scène, le magicien s'est associé au producteur Claude Veillet pour financer une tournée française cet hiver. Le coût de cette opération charme - qui le mènera entre autres sur la scène du Casino de Paris - dépasse 1 million de dollars.

Ces dernières années, Luc Langevin a taillé sa place dans les ligues majeures du show-business, mais en France, il est encore un illustre inconnu. Cet anonymat sera-t-il bientôt chose du passé?

En juillet, le magicien a décidé de faire le saut en Europe. Avec une équipe de tournage, il s'est rendu au jardin des Tuileries et a réalisé une des fameuses illusions qu'il présente en spectacle.

Or, comme tout essai quand on se lance dans un nouveau marché, l'expérience comportait son lot de risques. Tout a failli dérailler.

«On a premièrement reçu la permission de filmer la veille du tournage... Il était minuit moins une! On a dû s'y rendre tôt le matin et nous n'avions pas la permission de solliciter les gens. Tout s'est fait en deux heures, et pendant le tournage, la structure s'est effondrée... C'était extrêmement épuisant, probablement le tournage le plus difficile de ma carrière», explique le magicien de 32 ans en entrevue avec La Presse.

Celui qui a récemment reçu le Mandrake d'Or «révélation internationale 2015», un prix de magie remis chaque année par l'un des plus importants festivals du genre en Europe, se prépare à monter sur les planches du Casino de Paris. Il y sera en spectacle du 10 au 21 février prochain.

Cette traversée de l'Atlantique a nécessité tout un travail de rebranding. Langevin a d'abord perdu son prénom, Luc, qui fait trop chenu dans l'Hexagone, avoue-t-il en riant. Or, son association de la science et de la magie (il est tout de même titulaire d'une maîtrise en physique optique de l'Université Laval!) demeure.

«Je n'ai pas le goût de me dénaturer. Je n'ai pas de problème à utiliser certains mots pour que les Français comprennent, ou à moins mâchouiller les mots, mais je ne vais pas commencer à parler à la française», affirme l'humoriste originaire de Québec.

De la télé à la scène

Contrairement à plusieurs artistes, Langevin a d'abord connu du succès à la télévision avant de se produire sur scène. Sa première émission, Comme par magie, a été diffusée en 2009 sur les ondes d'ARTV. Plusieurs diffuseurs avaient auparavant refusé le concept. «Ils nous ont dit qu'ils le regrettaient, d'ailleurs», dit-il au détour.

Le succès n'a ensuite pas tardé. L'émission a été vendue en Italie et en République tchèque, notamment, où les diffuseurs n'ont fait que doubler la voix du magicien.

Avec un tel succès retentissant, Luc Langevin s'est retrouvé dans une partie de poker. Comme tout joueur confiant, il est allé all in: il a investi tout l'argent qu'il avait récolté avec ses premières émissions de télévision dans la création d'un premier spectacle.

Deux ans plus tard, alors que la tournée prendra fin en décembre, il aura donné 203 représentations devant près de 150 000 spectateurs. Aujourd'hui, Langevin n'est plus un simple magicien: il est devenu une véritable PME qui multiplie les occasions d'affaires.

«Je dois m'adapter à la France, car nous avons au Québec un rapport complètement différent avec les personnalités publiques. Là-bas, les numéros des magiciens sont plus froids. Il y a moins de contact avec le public: on sent davantage le fameux quatrième mur qui sépare l'artiste de la salle, comme au théâtre», dit-il.

Et si le courant passe avec les Français, pourrait-il se mettre à pratiquer plus souvent son anglais, afin de viser de nouveaux pays?

«Les États-Unis sont les prochains sur la liste, c'est dans mon ambition», confirme-t-il.

_______________________________________

Le spectacle Réellement sur scène sera présenté le 28 novembre au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à Montréal, et le 29 décembre au Capitole de Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer