Pour ou contre: Joël Legendre

Joël Legendre est le metteur en scène du... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Joël Legendre est le metteur en scène du prochain défilé de la fête nationale et un échangiste toutes les semaines à l'émission de Pénélope McQuade.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il était le metteur en scène du défilé de la fête nationale et un échangiste toutes les semaines à l'émission de Pénélope McQuade. Mais ce qui l'occupera énormément cet été est le rodage de son premier spectacle solo intitulé Showtime, qui mélange humour et variétés, dont la première montréalaise aura lieu en septembre. Joël Legendre animera aussi, avec Emilie Cerretti, une nouvelle émission de décoration l'automne prochain, Ouvrez on ne sait jamais! à Canal Vie.

Que la Fête nationale soit politique

Contre

Pour moi, ça fait partie de la culture, ça se transmet de génération en génération, c'est historique. Ça fait 183 ans que la Saint-Jean-Baptiste est célébrée. C'est de plus en plus difficile de rassembler les gens, alors qu'à l'époque, tout le monde voulait faire partie de la Saint-Jean. Je dis aux gens pour les inciter à participer au défilé qu'ils ont la chance de faire partie de l'histoire. C'est sûr qu'on peut y voir un aspect politique, mais je ne conçois pas le défilé comme ça. J'essaie que ce soit le plus familial possible. Même qu'au début, j'avais envie de faire un défilé genre Walt Disney. Cette année, puisque c'est le 375anniversaire de Montréal, l'un des thèmes sera les grandes figures, ces personnalités qui ont marqué Montréal, comme Michel Tremblay ou Phyllis Lambert. J'adore faire ça, on dirait que ça me permet d'en connaître plus sur mon histoire et quand on connaît son histoire, on dirait que ça nous rend fier. Mais ce n'est surtout pas politique dans mon cas.

Le nouveau look de Céline

Pour

Je suis pour à 100 %! J'ai l'impression que cette fille-là vivait avec quelqu'un de malade depuis plusieurs années et souvent, quand tu vois des gens qui ont traversé la mort avec quelqu'un, c'est étrange à dire, mais ça apporte beaucoup de vie. D'affronter ça amène un regain, et j'ai l'impression que c'est ce que vit Céline. Ça passe par ses vêtements, et ça doit passer aussi à travers sa façon d'être. Et il y a comme un «revival» de Céline, une renaissance partout où elle passe. Je trouve ça flyé, la façon dont elle s'habille, mais j'aime ça. En plus, elle prouve qu'à 49 ans, une femme peut être toujours séduisante, belle et originale.

Les «kits» de décoration

Contre

Les «kits», ça me rend fou! C'est-à-dire tout ce qui est pareil. Dans les magasins de meubles, quand les lampes, le lit et les tables de chevet viennent en «kit». Même affaire pour la vaisselle. Moi, j'aime la vaisselle dépareillée. Ou une antiquité dans un décor moderne. Je trouve qu'il n'y a rien de plus beau. Je suis contre les «kits»!

Les auditions ouvertes pour encourager la diversité

Pour

Je pense que tout le monde a le droit d'être vu. Il y a tellement de bons comédiens et d'artisans qui peuvent faire les écoles de théâtre et qui n'ont jamais la chance d'accéder à une audition à cause d'un physique particulier, par exemple. Mais il faut que tout le monde ait une ouverture. Serge Postigo a fait des auditions ouvertes pour Mary Poppins et j'ai trouvé que c'était une super bonne idée. C'est une bonne idée aussi pour faire de la promotion. Si on le fait pour les téléréalités, on devrait le faire pour ce qui est déjà scripté.

Les comédiens qui se lancent en humour

Pour

Puisqu'il y a de plus en plus d'humoristes qui se lancent comme comédiens... Dans le cas de mon one-man-show, c'est beaucoup plus une pièce de théâtre que de l'humour, je dirais. De l'ordre d'être seul en scène, avec ces numéros de variétés, mais je ne suis pas là pour essayer de faire rire aux deux secondes. J'ai envie de raconter une histoire qui est mon histoire, à travers ma vie personnelle et professionnelle. C'est comme ça qu'est bâti le spectacle.

Protéger l'industrie du doublage au Québec

Pour

Ça fait 25 ans que je fais ce métier, et on en parlait déjà. On a beau en vouloir à la France, mais c'est super, ce qu'ils ont fait. Il n'y a aucun doublage qui peut entrer dans ce pays s'il n'a pas été fait par des Français. C'est eux qui l'ont, l'affaire ! Alors nous, si on décidait la même chose, qu'aucun doublage n'entre au Québec s'il n'a pas été fait par des Québécois, ce serait extraordinaire. Et ç'a été prouvé que les films doublés au Québec rapportent beaucoup plus que les films qui sont doublés en France, parce que nos expressions n'ont rien à voir avec les expressions françaises. Ça ne nous interpelle pas. Il est important qu'on en parle et qu'on se mobilise.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer