Divan Orange: Montréal débloque 50 000 $

La subvention permettra notamment au Divan Orange d'insonoriser... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

La subvention permettra notamment au Divan Orange d'insonoriser sa salle de spectacle.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir reçu des milliers de dollars d'amendes pour bruit excessif, la salle de spectacles Divan Orange est en voie de sortir de la crise, notamment grâce à un investissement de 50 000$ de la Ville de Montréal et de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, a appris La Presse.

Le comité exécutif de la Ville a entériné cette semaine l'attribution de 25 000$ à la coopérative pour l'aider à mettre sur pied Microfaune, un organisme voué aux musiques émergentes. L'autre part de 25 000$, qui serait confirmée sous peu, proviendrait de l'arrondissement pour financer les travaux d'insonorisation de la salle existante.

«Nous avons la responsabilité collective d'appuyer les musiciens émergents et de reconnaître l'importance de ce lieu de diffusion. Ce nouvel organisme, une initiative du Divan Orange, est fondé en partenariat avec le festival Montréal Électronique Groove (MEG), Indie Montréal, Coyote Records et d'autres travailleurs autonomes. Il appuiera des projets de médiation culturelle et de professionnalisation des artistes émergents», a expliqué Manon Gauthier, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal.

«Nous travaillons à un partenariat avec [les gens du Divan Orange] pour alléger leur fardeau financier dans le cadre des transformations qu'ils doivent faire dans le local. En échange, nous établirons un partenariat qui servira les citoyens de l'arrondissement», a ajouté Christine Gosselin, conseillère d'arrondissement de Projet Montréal dans le Plateau-Mont-Royal.

Conflit avec une voisine

Depuis quelques mois, l'institution du boulevard Saint-Laurent est embourbée dans un différend avec la locataire du troisième étage de l'édifice. Après le départ des locataires du deuxième étage, le bruit qui émanait du bar se serait accentué. Cette dernière a donc multiplié les plaintes pour bruit excessif.

La locataire aurait depuis conclu une entente pour quitter son logement en juin. Son appartement serait ainsi repris par un partenaire de Microfaune, alors que l'autre logement vacant serait transformé en bureaux pour le nouvel organisme.

Le Divan Orange aurait accumulé plus de 17 000$ d'amendes pour avoir enfreint le règlement municipal, selon les dernières informations disponibles. Le tout est contesté devant les tribunaux.

Changements au règlement sur le bruit

La multiplication de ces constats d'infraction aurait mené la coopérative de travail au bord du gouffre. L'automne dernier, une campagne de sociofinancement lui a permis d'amasser près de 10 000$, selon Le Devoir. L'école de musique Musitechnic a aussi conclu une entente avec l'institution, moyennant 10 000$, afin d'offrir deux stages par mois à ses élèves dans la salle de spectacles.

Le montant élevé des constats d'infraction (plus de 1000$) imposés aux personnes morales - ce qui comprend les bars et les salles de spectacles - a été contesté ces derniers mois sur le territoire du Plateau.

Selon ce qu'a appris La Presse, l'arrondissement modifiera lundi sa réglementation, afin d'abaisser cette somme à 600$.

«Les tenanciers de bars nous disaient qu'ils investiraient dans leur local si les contraventions n'étaient pas aussi élevées. C'est ce qui nous motive à modifier notre réglementation. On les prend au mot. Consacrez maintenant votre argent à insonoriser vos locaux», a expliqué Christine Gosselin, de Projet Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer