Trois générations de Lagacé jouent Bach

En partant du haut, de gauche à droite:... (Photo Robert Etcheverry, fournie par la production)

Agrandir

En partant du haut, de gauche à droite: Mélisande McNabney, Geneviève Soly, Mireille Lagacé et Isolde Lagacé

Photo Robert Etcheverry, fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Rodgers

Collaboration spéciale

La Presse

Ce soir, pas moins de 11 membres de la même famille, sur trois générations, monteront sur scène pour jouer Bach lors d'un événement sans doute unique dans l'histoire de Montréal. La Presse a rencontré quatre membres de ce qui est probablement l'une des plus grandes familles de musiciens au Canada.

Mireille Lagacé, organiste et claveciniste

Femme de Bernard Lagacé (orgue), mère d'Isolde Lagacé (clavecin), d'Olivier Lagacé (guitare électrique), d'Éric Lagacé (contrebasse) et de Geneviève Soly (clavecin)

«Pour moi, la musique, c'est normal. À 5 ans, j'étais toujours au piano, j'avais cela dans le sang. Ma mère était organiste à l'église. Je n'ai pas fait d'efforts particuliers pour que mes enfants soient musiciens, mais nous chantions beaucoup à la maison et l'été, les enfants allaient au camp musical CAMMAC. Quant à mon mari, Bernard, c'était plutôt le premier musicien de sa famille. Il vient d'une famille de cultivateurs de Saint-Hyacinthe. Il a commencé l'orgue vers l'âge de 12 ans au séminaire de Saint-Hyacinthe et après deux ou trois ans, il était déjà organiste du séminaire. À 18 ans, il était organiste de l'église Saint-Jean-Baptiste, à Montréal.»

Isolde Lagacé, claveciniste, directrice de la salle Bourgie

Mère de Mélisande McNabney (clavecin), et de Raphaël McNabney (contrebasse aux Violons du Roy), conjointe de Douglas McNabney (alto), jumelle de Geneviève Soly

«Nous avons été élevés, les quatre enfants, dans un cinq et demie où il y avait plus d'instruments de musique que de chaises, avec clavecin, orgue et piano. Il y avait un orgue positif dans la salle à manger, c'est là que nous dormions. On se couchait à 8 h, papa nous disait "Dormez" et il jouait de l'orgue jusqu'à minuit. Malgré cet environnement, mon père espérait que l'on fasse autre chose que de la musique. Il voulait qu'on devienne avocats ou diplomates, mais les quatre enfants sont devenus musiciens, nous avons marié des musiciens et nos enfants sont musiciens. Quand je vais à un concert des Violons du Roy, j'ai mes deux enfants et mon gendre sur scène. Aujourd'hui, ma soeur et moi avons le même combat, qui est d'amener la musique aux gens.»

Mélisande McNabney, claveciniste avec plusieurs ensembles, dont les Violons du Roy

Fille d'Isolde Lagacé et de Douglas McNabney, soeur de Raphaël McNabney (contrebasse aux Violons du Roy), conjointe d'Isaac Chalk (alto solo des Violons du Roy)

«J'ai commencé la musique par le violon, à 7 ans, et le clavecin à 11 ans, avec Luc Beauséjour. Mon frère et moi suivions des cours de musique sans avoir plus de pression que d'autres enfants. Ce qui a fait la différence, c'est que nous avons eu l'exemple de gens qui faisaient cela dans la vie. Enfants, presque tous les adultes que nous rencontrions étaient des musiciens professionnels, alors nous avons vu que c'était possible d'en faire une carrière. Ça ne nous paraissait pas du tout inaccessible. En même temps, j'ai toujours eu le sentiment que je devais donner mon maximum parce que les gens qui connaissent ma famille ont certaines attentes.»

Geneviève Soly, claveciniste, fondatrice et directrice des Idées heureuses

Fille de Mireille et Bernard Lagacé, jumelle d'Isolde Lagacé, mère de Matthias Soly-Letarte (percussions) et d'Arnaud Soly (humoriste)

«Quand tu as donné la musique à tes enfants, cela se transmet encore plus loin. Quand j'étais petite, je pensais que tout le monde avait de la musique en permanence dans sa tête, car c'était le cas pour moi. Un jour, j'ai réalisé que ce n'était pas le cas de tout le monde et j'ai eu un choc. Je trouvais cela triste pour eux. Je me suis investie d'une mission de donner la chance à tous d'entendre de la musique. Chaque Noël, on se retrouve en famille, quelqu'un se met au piano et tout le monde chante. C'est ce qui m'a donné l'idée de ce concert, je veux recréer ce grand bonheur sur scène.»

Apprenez-en plus sur le concert de ce soir

Les Lagacé se réunissent pour jouer Bach à l'occasion du concert-bénéfice de la société de concerts baroques Les Idées heureuses. Feront également partie de ce concert: Bernard Lagacé (orgue), Éléonore Lagacé (chant, entendue à l'émission La voix), Douglas McNabney (alto), Isaac Chalk (alto solo des Violons du Roy, conjoint de Mélisande McNabney), Matthias Soly-Letarte (percussions) et Éric Lagacé. La soirée sera animée par Arnaud Soly, humoriste, chroniqueur culturel et fils de Geneviève Soly.

Ce soir, 18h30, salle Pierre-Mercure

http://ideesheureuses.ca/soiree-benefice-bach-en-famille/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer