Gino Quilico pour le Nouvel An

Le populaire baryton Gino Quilico... (Photo Mathieu Bélanger, collaboration spéciale)

Agrandir

Le populaire baryton Gino Quilico

Photo Mathieu Bélanger, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras

Le traditionnel concert québécois du Nouvel An, Hommage à Vienne, a lieu le 1er janvier, 14h30, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, et sera repris dimanche, même heure, au Grand Théâtre de Québec. L'événement en est à sa 20e année à Montréal et à sa cinquième dans la Vieille Capitale.

Le populaire baryton Gino Quilico est cette année l'un des solistes, l'autre étant la soprano autrichienne Birgitta Wetzl. Le chef invité est Christian Schulz, de Suisse. Comme à l'accoutumée, l'orchestre regroupe une soixantaine de musiciens locaux sous le nom de Orchestre Strauss de Montréal et quelques danseurs complètent l'affiche.

De même, le programme s'inscrit dans une tradition chère au grand public: alternance d'airs et duos d'opérettes et de pages d'orchestre de la famille Strauss et de Lehar, Offenbach, Kalman, Suppé et Millöcker.

Un livre sur Vivier

Le musicologue et musicien britannique Bob Gilmore vient de publier un livre de 300 pages sur Claude Vivier, sous le titre A Composer's Life, aux Presses de l'Université de Rochester, N.Y.

On se rappelle la mort atroce, à 34 ans, du compositeur québécois. Le 12 mars 1983, à Paris, où il séjournait grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada, la police retrouva son cadavre sous un matelas dans l'appartement qu'il occupait. Il avait été sauvagement étranglé cinq jours plus tôt.

À l'Oratoire

Emmanuel Bernier, organiste de Québec, sera l'invité des récitals hebdomadaires, gratuits, de l'Oratoire Saint-Joseph ce dimanche, 15h30. Il jouera le célèbre triptyque Toccata, Adagio et Fugue de Bach, quatre chorals du même et des pages de Buxtehude, André Fleury et Marcel Dupré. Lauréat du Concours Lynnwood-Farnam et du Concours d'orgue de Québec, M. Bernier étudie présentement à Paris avec Christophe Mantoux et Vincent Warnier.

L'Ordre du Canada

Cinq musiciens québécois figurent parmi les 23 nouveaux récipiendaires de l'Ordre du Canada. Ce sont, en ordre alphabétique: Denis Brott, violoncelliste, John Grew, organiste, Suzie LeBlanc, chanteuse, Grégoire Legendre, directeur de l'Opéra de Québec, et Lorraine Vaillancourt, directrice du Nouvel Ensemble Moderne.

Weinberg par Kremer

Le violoniste Gidon Kremer a inscrit deux oeuvres de Mieczyslav Weinberg, compositeur soviétique d'origine polonaise, à son récital du mercredi 21 janvier, 20h, Maison symphonique: la troisième Sonate pour violon seul, op. 126, et la cinquième Sonate pour violon et piano, op. 53, qu'il jouera avec Daniil Trifonov, jeune pianiste de 23 ans entendu seul dans la Fantaisie K. 475 de Mozart. De Mozart encore, les deux musiciens joueront la Sonate K. 481 et la longue Fantaisie D. 934 de Schubert.

Beethoven en 1830

Le communiqué accompagnant la parution du coffret Beethoven-Nagano-OSM nous apprend que les neuf Symphonies furent composées «entre 1800 et 1830». Or, Beethoven mourut en 1827.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer