Taylor Swift: le virage pop de la reine du country

La chanteuse Taylor Swift utilise les médias sociaux... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

La chanteuse Taylor Swift utilise les médias sociaux pour se rapprocher le plus possible de ses fans.

Photo: archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après quatre albums country, tous certifiés platine, et sept trophées Grammy, Taylor Swift décide de se réinventer sur 1989, son tout premier album résolument pop. Une véritable renaissance pour l'auteure-compositrice-interprète de 24 ans qui était de passage à Montréal il y a quelques semaines pour rencontrer les médias.

Une foule compacte attend patiemment devant le chic hôtel montréalais où Taylor Swift a choisi de s'arrêter pour la promotion de son nouvel opus. Interviewer la populaire chanteuse s'avère toute une aventure. Après s'être frayé un chemin au milieu de ses fans, il faut se préparer à respecter au pied de la lettre un certain nombre de règles imposées par sa maison de disques.

Avant d'écouter trois extraits sur un iPod prêté pour l'occasion, il faut tout d'abord signer un document de deux pages (stipulant grosso modo que le nom de Taylor Swift et toute information dévoilée ce jour-là ne pourront être diffusés avant que vous lisiez ces lignes, sous peine d'être poursuivi pour quelques millions de dollars).

La jeune femme débarque finalement tout sourire et décontractée, ce qui contraste avec l'ambiance digne d'un passage aux douanes qui planait jusqu'ici.

«On pourrait penser qu'après toutes ces années à être entourée de sécurité, je trouve ça normal, lance Taylor Swift. Mais ce n'est toujours pas le cas. Je suis très consciente de ne pas avoir une vie normale. Je dois m'y faire. Je dois trouver des manières de me rapprocher d'une vie ordinaire. Et une des solutions que j'ai trouvées est d'être très présente sur les réseaux sociaux auprès de mes fans. Je leur parle de leur journée au collège et je me sens un peu plus normale!»

Surprendre ses fans

Il aura fallu près de deux ans à la chanteuse pour faire son virage pop comme elle le désirait vraiment. Mais pourquoi changer de voie alors qu'on est au sommet d'une carrière country florissante?

«On dit souvent: «Si ce n'est pas cassé, ne le répare pas.» C'est une manière de voir les choses. Moi, j'ai besoin de me donner des défis. Je veux surprendre, mais aussi évoluer», explique la chanteuse qui n'a pas eu peur de décevoir ses fans de la première heure en prenant cette décision. «Honnêtement, je crois que la seule chose qui pourrait m'effrayer, c'est de faire un mauvais album!»

La chanteuse, qui fêtera ses 25 ans le 13 décembre, ne fera d'ailleurs aucune promotion de 1989 sur les ondes des radios country.

«C'est une question de respect. Mon instinct me dictait de faire un album différent de tout ce que j'ai fait par le passé. Après deux ans de travail, je me suis aperçue que 1989 n'avait rien d'un album country. Cela aurait été un manque de respect pour la communauté country de lui faire croire que c'en était un. Je n'allais sûrement pas ajouter deux ou trois titres country pour la tromper. Ç'aurait été de l'exploitation!», lance la chanteuse qui assume très bien son passage d'un genre musical à un autre.

«La vraie Taylor Swift est la plus récente version d'elle-même, celle qui se trouve devant vous!», assure-t-elle.

La fin des années 80, période faste

C'est en référence à l'année de sa naissance que Taylor Swift a choisi de nommer son album 1989, mais aussi en hommage à une période musicale très faste dans le monde de la musique pop.

«Musicalement, les artistes pop prenaient vraiment des risques et vivaient une ère de liberté à la fin des années 80. J'ai l'impression de vivre une renaissance musicale et je prends moi aussi un gros risque en faisant cet album», explique Taylor Swift.

«Mon public me fait confiance. Je connais les noms des enfants des animateurs de radio country par coeur. J'espère qu'ils continueront à venir à mes spectacles malgré cet album pop», ajoute la chanteuse qui considère la chanson de Madonna Like a Prayer, sortie en 1989, comme l'une des meilleures chansons pop de l'histoire.

Alors que sur ses quatre albums précédents, Taylor Swift a très souvent fait référence à sa tumultueuse vie amoureuse et à ses ruptures avec des vedettes comme Joe Jonas ou Harry Styles, du groupe One Direction, elle a cette fois décidé de se concentrer sur sa vie de célibataire.

«C'est nouveau pour moi! J'ai apporté beaucoup de changements à ma vie personnelle et j'ai déménagé à New York, la ville la plus inspirante du monde! Je suis célibataire depuis un bon moment et ça m'aide à définir ma vie selon mes propres termes», précise-t-elle, même si, sur la chanson Out of the Woods, elle évoque un accident de motoneige qu'elle a vécu avec son ex-copain.

«Les seules fois où je parle de ma vie amoureuse sur cet album, c'est pour dire ce que j'en ai retenu avec le temps. J'ai réalisé qu'une relation n'a pas besoin de durer pour toujours pour être belle», conclut-elle.

____________________________________________________________________________

POP. Taylor Swift. 1989. Universal Music. Sortie aujourd'hui.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer