Coeur de pirate: le mystérieux troisième album

S'il faut en juger par Carry On, la... (Photo: Catherine Lefebvre, collaboration spéciale La Presse)

Agrandir

S'il faut en juger par Carry On, la première pièce chantée hier dans le cadre d'un bref concert intime, le prochain album de Coeur de pirate sera un grand cru.

Photo: Catherine Lefebvre, collaboration spéciale La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Coeur de pirate a donné un très bref concert intime hier soir dans l'église au toit rouge située derrière la Place des Arts. À l'invitation du site de vente et de diffusion en continu Google Play Musique, auquel l'artiste s'est associée, une centaine de personnes ont pu entendre trois de ses nouvelles compositions qui pourraient, ou pas, apparaître sur son prochain album.

Ce public d'un soir a applaudi quand Béatrice Martin a annoncé qu'elle allait lui servir des chansons inédites. Blonde, son deuxième album, est déjà vieux de trois ans, et même si elle a lancé l'album de reprises de la série Trauma et la trame musicale Child of Light associée à un jeu vidéo depuis, les fans ont hâte d'entendre de vraies chansons de Coeur de pirate.

S'il faut en juger par Carry On, la première chantée hier qu'elle faisait déjà au TNM l'été dernier, ce prochain album sera un grand cru. Une intro piano-voix prenante bientôt appuyée par l'orgue d'Emmanuel Éthier, la contrebasse, la batterie et la guitare acoustique qui entourent la chanteuse seule sur la petite scène où est installé son piano. La deuxième inédite, Crier tout bas, n'est pas moins prometteuse, tout comme d'ailleurs The Way Back Home que la jeune femme qui vit souvent dans ses valises a écrite pour sa fille Romy. La même enfant à la chevelure bouclée qui se dandinait un peu à l'écart de la scène quand maman a bouclé son concert en chantant avec le public Comme des enfants.

En 45 minutes, Coeur de pirate a surtout revisité en formation acoustique des chansons de Blonde. Seule au piano, elle a également livré une version sentie de Dead Flowers des Stones et, Noël oblige, elle a bellement repris Last Christmas de Wham! qu'elle avait apprise à ses musiciens.

Dans les deux langues

À en juger par le concert au Festival de jazz et par celui d'hier soir, on pourrait supposer que le prochain album de Coeur de pirate sera composé de chansons en anglais et en français. À moins qu'elle n'en lance un dans chaque langue?

Croisé avant le concert, son agent et producteur Éli Bissonnette a entretenu le mystère. Pas un mot sur la date de sortie du disque, son ou ses réalisateurs ni même sur les villes où elle a enregistré des chansons. Et ce, même si dans ses gazouillis, Béatrice Martin a fait savoir qu'elle planchait depuis des mois sur ce disque qui finira bien par arriver. On sait également qu'elle a travaillé dans un studio à Londres et qu'elle est passée par Stockholm il n'y a pas si longtemps.

Ce que l'on sait aussi, c'est que le concert d'hier a été enregistré par Google Play Musique qui en diffusera une partie au début de 2015. Des concerts intimes du même genre ont eu lieu plus tôt en décembre avec les groupes City and Colour, à Toronto, et The New Pornographers, à Vancouver.

Peut-être qu'avec un peu de chance, les fans de Coeur de pirate pourront alors avoir un avant-goût de l'énigmatique prochain album. Mais si j'étais vous, je ne miserais pas trop là-dessus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer