Musique: cinq raisons de s'emballer pour 2014

Tigra fera partie de la programmation du nouveau... (Photo: fournie par TACCA Musique)

Agrandir

Tigra fera partie de la programmation du nouveau festival Electrofest.

Photo: fournie par TACCA Musique

Après les bilans de fin d'année, il est temps de regarder ce que nous réserve 2014 sur la planète musique. Voici une sélection de nouveaux festivals et d'artistes qui devraient sortir de l'ombre. Et à découvrir, la série télévisée franco-ontarienne Arrière-scène, consacrée aux musiciens émergents au Québec et au Canada.

1) De nouveaux artistes montréalais

Des artistes établis sortiront des albums dans le premier tiers de 2014, dont Alexandre Désilets, Monogrenade, Patrice Michaud, Grenadine, Philémon Cimon, Brigitte Boisjoli et David Giguère.

De nouveaux venus devraient aussi susciter l'enthousiasme, dont Ludovic Alarie, qui sortira son premier album au printemps sous étiquette Indica. Le jeune homme de 20 ans doit avoir du talent puisque Patrick Watson, Warren Spicer (Plants and Animals) et Adèle Trottier-Rivard ont collaboré avec lui en studio. On peut s'attendre à un album folk feutré de cuivres.

En 2014, nous entendrons également parler du quatuor de Québec The Seasons. Grâce à un EP mis en ligne sur Bandcamp, le groupe a obtenu un contrat avec l'étiquette Vega (Plaster, Elisapie), distribuée par Universal, de même qu'avec l'importante agence de booking The Agency Group (Wiz Khalifa, Rodriguez, Tegan and Sara). Le groupe fignole un folk-rock de qualité qui assume ses belles courbes pop et ses textes en anglais interprétés avec beaucoup de naturel.

Autre artiste à découvrir, A K U A, chanteuse à voix électro-R&B qui tourne avec Solange comme choriste et qui a repris de façon sublime Nothing Compares 2 U de Prince.

Enfin, le duo Emilie & Ogden devrait aussi tirer son épingle du jeu avec un son folk magnifié par la harpe et la voix d'Emilie Kahn.

2) De nouveaux festivals

Deux nouveaux événements musicaux s'ajoutent au calendrier en 2014. D'abord, un nouveau festival de musique country aura lieu en juin à Montréal, produit par l'Agence Apéro. Le lieu n'est pas encore dévoilé, mais on annonce déjà une grande scène extérieure.

Bien avant cela aura lieu l'Electrofest, un nouveau festival de musique électronique produit par evenko, qui aura lieu à Tremblant du 6 au 9 janvier.

La programmation réunit notamment Tiga, 12th Planet, Clockwork, Lunice, Alex Metric, A Tribe Called Red, Beat Market, Compton Chic, Keys N Krates, Dream Koala ainsi que Green Lantern (DJ de Nas, Jay-Z et Eminem en tournée). Les différents spectacles sont programmés au P'tit Caribou, au Café d'époque, au Chalet des voyageurs et sur une scène extérieure. Peut-être est-ce le début d'un rendez-vous annuel.

3) Elliphant

Le groupe suédois Elliphant mélange les univers de M.I.A., Diplo et Santigold. Vous aurez compris que ses chansons impétueuses ne sont pas propices aux pauses tisane, mais plutôt aux soirées dansantes et aux exercices aérobiques.

La chanteuse à la beauté sauvage et au bagout juvénile Ellinor Olovsdotter prête néanmoins sa voix à des pièces plus tempérées qui amortissent le rythme.

Après un EP, Elliphant a lancé son premier album officiel l'automne dernier dans sa Suède natale. Vivement la sortie en Amérique du Nord. Espérons que les protégés de Dr Luke préserveront leur intégrité artistique, vu le potentiel commercial de leurs chansons. De la Scandinavie, il faut aussi surveiller le groupe danois MØ.

4) L'émission Arrière-scène

Il y a presque de quoi être gênés. C'est la télé franco-ontarienne TFO qui met le plus en valeur les artistes québécois dits «émergents». En plus de l'excellent magazine musical BRBR, TFO diffusera cet hiver la série Arrière-scène, dont chaque émission décortique un aspect du métier de musicien.

Nous avons vu en primeur deux épisodes. L'un s'attarde au tabou et à l'ingratitude des «chiffres», soit la rémunération des artistes. Biz, Navet Confit, Urbain Desbois, Patrick Watson et des experts fort pertinents sont notamment interviewés. Vous saviez que la chanteuse de Duchess Says est secrétaire-comptable dans une garderie pour gagner sa vie? Oui, les rockeurs sont loin d'être riches.

La seconde émission nous transporte en tournée, de la France aux États-Unis, en passant par le Québec, avec le Benoît Paradis trio, Les Chercheurs d'or, Les Soeurs Boulay et Philippe Brault qui lance à la caméra: «La tournée, c'est rarement glamour.» Que dire de plus. Être musicien, c'est aussi un travail. «Tout le monde fait des sacrifices», rappelle Patrick Watson.

Soutenue par une réalisation et une direction photo de grande qualité, cette série sera en ondes le 7 janvier et disponible sur le web deux semaines plus tard.

5) BANKS

Sous contrat avec Harvest Records (Death Grips, The Olms), Jillian Banks est un autre fruit musical du web qui s'est fait connaître grâce à Soundcloud.

En septembre dernier, la chanteuse de Los Angeles a sorti un EP, London, composé de quatre titres. C'est sa voix qui séduit d'abord les oreilles, puis les pièces sombres et vaporeuses d'une subtile finesse R&B.

Le prologue réussi d'un premier album attendu (dans un registre moins pop que Lorde, par exemple).




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer