• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Harcèlement sexuel: Charlie Rose congédié par CBS et PBS 

Harcèlement sexuel: Charlie Rose congédié par CBS et PBS

Pour la chaîne CBS, Charlie Rose co-présentait l'émission CBS... (AP)

Agrandir

Pour la chaîne CBS, Charlie Rose co-présentait l'émission CBS This Morning (photo) et contribuait aussi au très respecté magazine d'informations 60 Minutes.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Bauder
Associated Press
New York

Le présentateur vedette Charlie Rose, suspendu lundi après des accusations de harcèlement sexuel, a été définitivement écarté mardi des chaînes CBS et PBS.

«Nous avons mis fin au travail de Charlie Rose pour CBS News, avec effet immédiat», a indiqué le président de CBS, David Rhodes, dans un communiqué. «Cela suit les révélations d'hier sur un comportement extrêmement troublant et intolérable».

«Malgré la contribution journalistique importante de Charlie à notre département informations, il n'y a absolument rien de plus important, dans cette organisation comme dans toute autre, que d'assurer la sécurité et le professionnalisme du lieu de travail - un environnement où les gens se sentent capables de donner le meilleur d'eux-mêmes», a-t-il ajouté.

Charlie Rose, 75 ans, co-présentait l'émission CBS This Morning et contribuait aussi au très respecté magazine d'informations 60 Minutes.

La chaîne publique PBS, qui avait aussi suspendu l'émission quotidienne éponyme de Charlie Rose sur ses ondes lundi, a également indiqué mardi «avoir mis fin à sa relation» avec le présentateur.

«PBS attend de tous les présentateurs avec lesquels il travaille qu'il crée un lieu de travail où les gens se sentent en sécurité, où ils sont traités avec dignité et respect», a indiqué un porte-parole, cité dans l'émission d'informations de la chaîne, PBS NewsHour.

Charlie Rose est l'une des dernières célébrités en date à chuter dans la foulée de l'affaire Weinstein.

Ce scandale a déclenché un torrent de témoignages, des femmes surtout mais aussi des hommes, qui ont rapporté avoir été victimes de harcèlement, d'agressions sexuelles ou de viols remontant parfois à des décennies.

La déchéance de Charlie Rose a été entérinée en quelques heures, après que le Washington Post a révélé que huit femmes avaient évoqué des appels téléphoniques obscènes ou des attouchements de sa part. Deux d'entre elles ont aussi rapporté qu'il s'était exhibé nu devant elles.

Ces femmes, dont cinq ont témoigné anonymement, avaient entre 21 et 37 ans au moment des faits présumés, qui se seraient déroulés entre 1990 et 2011.

Mardi, trois femmes sont venues s'ajouter à la liste des accusatrices de Charlie Rose, «des femmes qui travaillent chez CBS News», souligne la chaîne d'informations sans fournir de détails.

Le présentateur avait présenté des excuses lundi.

«J'ai toujours pensé que les sentiments étaient partagés mais je réalise aujourd'hui que je me trompais», avait-il déclaré. «Je me suis parfois comporté sans délicatesse et j'en accepte la responsabilité, mais je pense néanmoins que toutes ces accusations ne sont pas exactes».

Selon un sondage publié mardi par l'institut Quinnipiac, 60% des électrices américaines et 20% des électeurs indiquent avoir subi du harcèlement sexuel, le plus souvent sur leur lieu de travail.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer