Queens of The Stone Age: une messe rock inoubliable

Ce serait un euphémisme de dire que la... (photo Pascal Ratthe, Le Soleil)

Agrandir

Ce serait un euphémisme de dire que la bande de Josh Homme a démarré en lion avec un doublé de son presque mythique album Songs for the Deaf.

photo Pascal Ratthe, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que The Kills venait d'enflammer les plaines d'Abraham, la force des ténèbres de Queens of The Stone Age (QOSTA) n'a pas pris un accord avant de jeter un sort à la foule, jeudi soir, sur la scène principale du Festival d'été de Québec.

Ce serait un euphémisme de dire que la bande de Josh Homme a démarré en lion avec un doublé de son presque mythique album Songs for the Deaf. Après You Think I Ain't (...) Millionaire et No One Knows, QOSTA a gardé la pédale enfoncée dans le tapis avec My God is The Sun, tiré de son dernier album.

Un mur de son balayait les Plaines. On a même vu Josh Homme sourire. « Bonjour toi...Très bien », a-t-il lancé en français avant de demander qu'on ferme les lumières et d'inviter la foule à passer une soirée inoubliable.

Histoire que les spectateurs reprennent leur souffle, QOTSA a enchaîné avec une pièce rock ensorcelante du désert, Burn The Witch, de l'album Lullabies to Paralyze, paru en 2005. Devant nous, des spectateurs quinquagénaires anglophones en transe.

Dave Grohl n'était peut-être pas à la batterie, mais Jon Theodore (The Mars Volta) assurait comme s'il avait quatre bras. Le son : excellent.

Beau moment : Josh Homme au piano pour la ballade The Vampyre Of Time And Memory. Quelle voix sort de ce grand gaillard roux.

Pour rester dans les ténèbres, QOSTA est reparti en cavale avec I Had A Tail pour augmenter encore plus la cadence en enchaînant avec un autre vieux succès à la finale tonitruante, Little Sister.

« C'est tellement beau », a dit Josh Homme, émerveillé par la foule et le paysage devant lui. « Quebec...mother fuckers. »

Plus qu'inhabituel, c'était presque bizarre de le voir aussi heureux d'être sur scène.

Josh, c'était réciproque. Tu as été le maître d'une messe hard rock inoubliable.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer