The Barr Brothers: digne d'un grand événement

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE-MONTREALPortrait du groupe musical...

Agrandir

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE-MONTREALPortrait du groupe musical The Barr Brothers.-16 JUIN 2015#760334 ARTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouvelles et entrevues
Nouvelles et entrevues

Nos articles sur le Festival de jazz de Montréal. »

The Barr Brothers n'ont jamais eu autant de moyens à leur disposition pour un spectacle. Après Misteur Valaire, Patrick Watson et Chromeo, le Festival de jazz a confié au groupe montréalais le «grand événement» extérieur gratuit, qui a lieu ce soir sur la place des Festivals.

«Nous avons eu plusieurs rencontres avec l'équipe du festival, qui nous a demandé ce qu'on voulait. Il a fallu réfléchir à ce qui constituait pour nous le spectacle idéal», indique la harpiste Sarah Pagé.

Rencontrés il y a deux semaines, The Barr Brothers sont restés discrets sur le contenu de leur grand spectacle extérieur gratuit, qui constitue un immense honneur pour le groupe. Un défi, également. Rares sont les occasions où un groupe peut envisager un concert davantage en matière de possibilités que de contraintes.

«Nous aurons une sculpture...», a glissé Brad Barr, ajoutant qu'elle serait signée par l'artiste Phil Allard.

On peut s'attendre à beaucoup d'invités-surprises sur scène, le groupe étant proche de Patrick Watson, Plants and Animals, Joe Grass, François Lafontaine, Thus Owls et Marie-Pierre Arthur. Tous des musiciens qui font partie de la grande famille musicale indé de Montréal.

The Barr Brothers interpréteront des titres de leurs deux albums et du nouvel EP Alta Falls, qui réunit des pièces qui n'ont pas été retenues pour le disque Sleeping Operator, sorti l'automne dernier, mais pas faute de qualité.

«Nous avons enregistré une quarantaine de chansons pour Sleeping Operator et il a été difficile d'en choisir 13», rappelle Brad Barr.

Désormais un trio

Depuis quelques mois, The Barr Brothers ne sont plus un quatuor, mais un trio. Andrés Vial a décidé de se consacrer au piano et au jazz, qu'il a étudiés et délaissés au cours des dernières années. «Pour lui, c'était maintenant ou jamais, explique Brad Barr. Mais tout cela s'est fait en bons termes. Andrés sera sur scène avec nous au Festival de jazz.»

Depuis cinq ans, The Barr Brothers ont su se constituer un public fidèle, mixte et de tous les âges (c'était manifeste au Métropolis en novembre dernier). Le groupe se produit autant dans des événements folk que pop-rock. Ses chansons résonnent sur les ondes de CHOM et de la BBC. Il a été invité deux fois sur le plateau de David Letterman, il a tourné avec Calexico l'hiver dernier en Europe, et son dernier album lui a valu une nomination aux Juno pour le meilleur album adulte alternatif.

Sarah Pagé souligne la cohésion que le groupe a acquise sur scène au fil des années. «Je n'ai plus l'impression que nous jouons chacun de notre côté, mais que nous avons bâti un langage. Nous sommes ensemble et notre musique est plus grande que nous.»

En tournée cet été

Le calendrier de tournée estivale de The Barr Brothers a une résonance identitaire particulière pour les membres du groupe. Andrew et Brad Barr joueront dans leur Rhode Island natal, au festival folk de Newport.

The Barr Brothers se produiront également au festival de Shigawake, organisé par Meghan Clinton, la conjointe d'Andrew. «C'est une foire agricole qui a lieu en Gaspésie, près de Paspébiac, avec une belle programmation musicale, précise ce dernier. C'est à côté de la mer. Les gens font du camping et l'ambiance intime est incroyable.»

Il faut rappeler la petite histoire du couple, partie intrinsèque de celle de The Barr Brothers. Nés dans le Rhode Island, Brad et Andrew Barr ont vécu à Boston où ils ont fait partie d'un trio de jazz et rock expérimental nommé The Slip.

En 2003, le groupe s'est arrêté à Montréal en tournée au défunt Swimming et un incendie s'est déclaré pendant sa prestation. Pendant l'évacuation, Andrew est tombé sous le charme d'une serveuse du bar appelée Meghan. Un an plus tard, cette dernière assistait au spectacle suivant de The Slip à Montréal.

Amoureux de Meghan, Andrew a déménagé à Montréal avec son frère Brad. L'histoire ne s'arrête pas là. Un jour, Brad a entendu comme par enchantement de doux sons de cordes provenant de chez sa voisine. C'était le son de la harpe de Sarah Pagé.

Pour clore l'anecdote, sachez que c'est Meghan qui, le jour de notre entrevue, nous a ouvert la porte d'Opah Media, la boîte de gérance de The Barr Brothers (et de l'ami Patrick Watson), où elle travaille.

Soulignons que The Barr Brothers donneront plusieurs spectacles au Québec cet été, notamment en première partie de Patrick Watson sur les plaines d'Abraham au Festival d'été de Québec (le 17 juillet), ainsi qu'au FestiVoix de Trois-Rivières (demain soir) et au Sherblues & Folk (le 9 juillet).

_____________________________________________________________________________

Sur la place des Festivals, ce soir à 21h30, dans le cadre du FIJM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer