NPD: une défaite de Mulcair serait une «insulte magistrale» pour le Québec

Thomas Mulcair... (Photo PC)

Agrandir

Thomas Mulcair

Photo PC

Martin Croteau
La Presse

(Ottawa) Le Nouveau Parti démocratique va infliger une «insulte magistrale» à ses partisans québécois s'il ne couronne pas Thomas Mulcair comme nouveau chef la semaine prochaine, prévient le premier député néo-démocrate de l'histoire de la province, Phil Edmunston. Il écorche au passage le principal adversaire du député d'Outremont, Brian Topp, affirmant qu'il n'a pas le charisme pour mener le parti au pouvoir.

Le militant pour le droit des consommateurs, qui a été élu dans Chambly de 1990 à 1993, se trouve au Panama pour participer à des oeuvres de bienfaisance. Mais il suit de près la course à la direction de son parti, qui se déroule au Canada.

Son jugement est sans équivoque: seul Thomas Mulcair peut bâtir sur l'élection d'une soixantaine de députés néo-démocrates au Québec, qui a propulsé le parti au titre d'opposition officielle.

«Je sens que si nous n'élisons pas quelqu'un qui a été élu, testé et approuvé au Québec, nous infligerons une insulte magistrale aux gens qui croient en Mulcair et au NPD au Québec», dit-il en entrevue.

M. Edmunston estime que la course à la direction se jouera ultimement entre M. Mulcair et Brian Topp, stratège au long cours qui a l'appui des principaux ténors du NPD.

L'ancien député de Chambly connaît bien les deux hommes. M. Topp a été son employé lorsqu'il siégeait à Ottawa. Il a également participé à l'impression d'un de ses ouvrages sur l'automobile et organisé sa campagne électorale. Quant à Thomas Mulcair, il l'a croisé pour la première fois lorsque celui-ci était étudiant à l'université.

M. Edmunston décrit Brian Topp comme un érudit, un fin stratège et un habile négociateur. Mais selon lui, son efficacité dans les coulisses n'en fait pas le meilleur candidat pour affronter Stephen Harper aux Communes.

«Tu dois avoir un charisme et te sentir confortable avec les gens, et Brian n'a pas cela», dit M. Edmunston, qui a appuyé M. Mulcair avant même que celui-ci n'officialise son entrée dans la course, l'automne dernier.

Il souligne par ailleurs que

M. Topp n'est pas élu à la Chambre des communes. Il a promis de se faire élire comme député au Québec. Pour ce faire, il devra demander à un député de lui céder son siège et de passer le test d'une élection partielle.

«Quel député laisserait sa place à Brian Topp? se demande-t-il. Brian peut-il gagner ce siège? Il n'y a pas de circonscription sûre pour le NPD au Québec.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer