Intersection dangereuse: le Plateau limite l'accès à la bretelle Cherrier

Des ambulanciers portent secours à la victime d'un... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Des ambulanciers portent secours à la victime d'un accident survenu le 25 mai 2015 à l'angle de la rue Cherrier et de l'avenue du Parc-La Fontaine.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec une centaine d'accidents en 10 ans, la dangerosité de l'intersection des rues Sherbrooke et Cherrier, au sud du parc La Fontaine, à Montréal, n'est plus à démontrer. L'arrondissement du Plateau-Mont-Royal y apportera enfin des modifications en restreignant l'accès aux automobilistes.

« Ce n'est pas d'hier, ce projet-là. La fermeture de cette bretelle-là est évoquée tous les 10 ans depuis 40 ans à Montréal, a déclaré le maire de l'arrondissement, Luc Ferrandez. En tenant compte de l'appel à l'urgence de la santé publique et avec, encore une fois, un autre accident grave survenu récemment, on a décidé de passer à l'action. »

À la fin du mois de juin, la Direction de santé publique a révélé que 94 accidents s'étaient produits à l'une des intersections du triangle Sherbrooke, Cherrier et avenue du Parc-La Fontaine entre 2005 et 2014. Encore en avril, un cycliste heurté par un camion de vélos BIXI a subi de graves blessures.

«Les voitures arrivent assez vite et s'engagent dans la bretelle sans regarder s'il y a des cyclistes, qui eux, souvent, vont tout droit.»

Luc Ferrandez,
maire du Plateau-Mont-Royal

Ainsi, l'arrondissement a décidé d'interdire, ni plus ni moins, l'accès à la bretelle Cherrier aux véhicules routiers provenant de l'est dans la rue Sherbrooke. Ils devront poursuivre leur route 200 mètres plus loin et accéder à la rue Cherrier via l'avenue du Parc-La Fontaine. Le projet sera présenté et voté ce soir lors du conseil extraordinaire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

« Le projet n'est pas implanté de façon unilatérale, tient à nuancer le maire de l'arrondissement. Ç'a fait l'objet de grandes discussions avec la ville centre, mais aussi avec la STM et les services d'urgence. » Les autobus de la Société de transport de Montréal et les véhicules d'urgence pourront continuer d'utiliser la bretelle.

L'an dernier, l'arrondissement avait tenté une modification plus modeste en effectuant du marquage au sol pour inciter les voitures à faire un virage plus large, mais les résultats n'avaient pas été satisfaisants. Cette fois, l'arrondissement investira 25 000 $ pour ce projet - notamment parce que l'entrée charretière de Stationnement de Montréal devra être déplacée vers l'est. La réglementation devrait entrer en vigueur au mois d'août.

ACCÈS DANGEREUX AU PARC

Le maire Luc Ferrandez espère que cette nouvelle mesure sera un premier pas vers un aménagement plus sécuritaire des accès au parc La Fontaine, où des milliers de personnes circulent chaque jour. Lors des consultations publiques tenues cet été sur les futurs aménagements du parc, de nombreux citoyens se seraient plaints de l'accès difficile à l'espace vert.

« Un jour, il va falloir réfléchir à un accès plus global aux accès du parc La Fontaine. Ils sont tous dans des secteurs à haut débit, qu'on pense aussi à Papineau/Sherbrooke, Papineau/Rachel... C'est difficile d'accès à pied, et c'est là un premier geste qu'on va poser », a dit le maire Ferrandez.

Les modifications annoncées ont été notamment saluées par Vélo Québec et la Coalition Vélo-Montréal.

« Nous nous réjouissons donc que des mesures soient prises pour améliorer la sécurité des piétons et cyclistes à cet endroit », a déclaré par communiqué Marc Jolicoeur, directeur de la recherche chez Vélo Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer