Hauts salariés à la Ville de Montréal: seulement 16 femmes dans le top 100

L'hôtel de ville de Montréal.... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'hôtel de ville de Montréal.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal dénonce le « boys club » qui, dit-elle, a perduré sous l'administration Coderre. Selon des chiffres que Projet Montréal a obtenus en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, seulement 16 femmes se trouvent dans le top 100 des plus hauts salariés de la Ville, tandis qu'aucune ne se trouve dans le top 10.

« Au cours des deux dernières années, on a rebrassé toutes les structures de la haute fonction publique et malgré la nomination d'un paquet de directeurs, on n'y retrouve à peu près que des hommes », a souligné Guillaume Lavoie, porte-parole de l'opposition officielle en matière de finances.

Ce dernier s'est alors lancé dans une longue énumération des postes de hauts cadres créés au cours des dernières années. « Bureau de l'inspecteur général: un homme. Bureau de la Ville intelligente: un homme. Bureau des relations internationales: un homme. Service de la performance organisationnelle: un homme. Coordonnateur des réfugiés: un homme. Centre de prévention de la radicalisation: la même chose... Jamais dans l'histoire récente de la Ville un maire n'a eu l'occasion de changer à ce point le ratio en faveur des femmes, occasion qu'il a malheureusement ratée », a déploré M. Lavoie.

La femme la mieux payée à la Ville de Montréal est Chantal Gagnon. En 2015, la directrice générale adjointe a gagné un salaire annuel de 215 502$. Mme Gagnon a été nommée dans son poste le même jour que les directeurs adjoints Marc Blanchet, Alain Dufort et Jacques Ulysse en avril 2014. Ils gagnent respectivement 275 703$, 231 560$ et 222 512$

En 2015, le plus haut salarié de la Ville était l'ancien chef de police Marc Parent, avec un salaire de 391 438$. Au deuxième rang, le directeur général Alain Marcoux avec 357 217$ et au troisième rang, l'inspecteur général Denis Gallant avec 296 040$.

Plus largement, la conseillère municipale Émilie Thuiller souligne que dans l'ensemble de la Ville, moins de femmes ont été embauchées sous le règne de l'administration Coderre. «Il y a moins de femmes qui travaillent à la Ville qu'en 2007, alors ça, c'est très inquiétant», a-t-elle soupiré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer