Controverse sur la place des femmes à l'hôtel de ville

Le conseil municipal de Montréal.... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le conseil municipal de Montréal.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition réclame de meilleurs accommodements pour les conseillères municipales à la suite d'une controverse déclenchée par l'absence d'une élue lors du conseil municipal en raison de sa grossesse.

Enceinte de huit mois et demi, Émilie Thuiller a déposé une motion pour s'opposer au prolongement de l'autoroute 19, mais l'administration Coderre a refusé d'en débattre, puisqu'elle n'était pas présente hier, car elle a eu des contractions au cours de la nuit.

Après avoir vu, sur les réseaux sociaux, la controverse suscitée par la décision, le maire a finalement accepté que la motion soit entendue. «C'est une règle procédurale. Quand j'ai vu que ça se crêpait le chignon sur les réseaux sociaux, j'ai dit: «bon, le maire va décider» », a indiqué Denis Coderre.

Cette controverse ne représente toutefois que la pointe de l'iceberg, ont déploré hier les élues de Projet Montréal. «C'est extrêmement complexe pour une femme d'avoir un enfant en mandat», a déclaré la conseillère Érika Duchesne. Coïncidence, ce débat survient alors qu'un règlement vient d'être présenté pour devancer l'horaire du conseil municipal, justement pour des raisons de conciliation travail-famille.

Les mesures prévues sont insuffisantes, estime toutefois Érika Duchesne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer