Richard Bergeron reste muet sur ses intentions

L'ancien chef de Projet Montréal Richard Bergeron n'a... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ancien chef de Projet Montréal Richard Bergeron n'a pas voulu confirmer qu'il se joindrait bientôt au comité exécutif de la Ville de Montréal.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Richard Bergeron s'est tenu coi hier au sujet de son avenir politique. Lors d'un court entretien, l'ancien chef de Projet Montréal n'a pas voulu confirmer qu'il se joindrait bientôt au comité exécutif de la Ville de Montréal et qu'il quitterait Projet Montréal pour siéger comme conseiller indépendant, ainsi que La Presse l'indiquait dans son édition d'hier. «Je ne veux pas le confirmer ni l'infirmer. Je ne veux pas être impoli», a-t-il dit avant de couper court à la conversation.

La Presse a révélé que le départ de monsieur Bergeron de la direction de Projet Montréal avait été précipité par les démarches qu'il avait entreprises pour rejoindre le comité exécutif de Denis Coderre. Le fondateur de Projet Montréal siégera comme conseiller indépendant au conseil municipal et devrait se joindre au comité exécutif dès le début de la semaine prochaine. Il sera responsable des grands projets de l'administration montréalaise.

Appelé à réagir, Projet Montréal s'est également montré très peu bavard. «L'information que j'ai, c'est qu'il fait encore partie de Projet Montréal aujourd'hui», a indiqué Catherine Maurice, attachée de presse du parti. Elle n'a toutefois pas voulu s'avancer sur la présence future de monsieur Bergeron dans le parti. «Je n'ai pas d'information à ce sujet-là», a-t-elle affirmé.

LES ADVERSAIRES DE PROJET MONTRÉAL SE RÉJOUISSENT

N'empêche, le départ de Richard Bergeron réjouit certains adversaires politiques de Projet Montréal. Le conseiller de Coalition Montréal, Marvin Rotrand, croit qu'il «amènera de bonnes idées» au comité exécutif de la Ville. Marvin Rotrand a été nommé par l'administration Coderre à la vice-présidence du conseil d'administration de la Société des transports de Montréal.

«Denis Coderre a fait un bon choix. La façon de travailler avec les autres de Richard Bergeron, de trouver des solutions, est très bonne», a dit l'élu qui siège au conseil municipal depuis 1982, au cours d'une conversation téléphonique. En contrepartie, Marvin Rotrand croit que le départ de monsieur Bergeron « radicalisera» Projet Montréal vers la gauche de l'échiquier politique. «Les gens de Projet Montréal sont beaucoup plus extrémistes que Richard Bergeron», selon lui. Le conseiller tient le nouveau chef Luc Ferrandez directement responsable de ce changement. «Leur ton a complètement changé avec Luc Ferrandez», selon lui.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Richard Bergeron: un départ sous tension

    Montréal

    Richard Bergeron: un départ sous tension

    Le départ de Richard Bergeron de la direction de Projet Montréal a été précipité par les démarches qu'il avait entreprises auprès de Denis Coderre... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer