Plante invite Coderre à prendre le métro à l'heure de pointe

«J'invite Denis Coderre à prendre le métro à... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, archives La Presse)

Agrandir

«J'invite Denis Coderre à prendre le métro à l'heure de pointe pour qu'il constate lui-même ce que ça veut dire la 'classe sardines'. Il va comprendre que la ligne orange est à pleine capacité», a lancé Valérie Plante.

Photo Sarah Mongeau-Birkett, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le prolongement de la ligne bleue ne règlera pas à lui seul le problème de congestion dans le métro, dit la candidate à la mairie Valérie Plante, pour défendre son projet de ligne rose. Elle invite son rival, Denis Coderre, à prendre le transport en commun à l'heure de pointe pour prendre la mesure de la «classe sardines».

L'aspirante mairesse a défendu ce matin son projet de ligne rose, qui s'étendrait du centre-ville à Montréal-Nord, Denis Coderre ayant jugé irréaliste de mener rapidement un tel projet.

«J'invite Denis Coderre à prendre le métro à l'heure de pointe pour qu'il constate lui-même ce que ça veut dire la 'classe sardines'. Il va comprendre que la ligne orange est à pleine capacité», a lancé Valérie Plante.

L'aspirante mairesse estime au contraire que les conditions sont réunies pour mener à bien l'implantation d'une nouvelle ligne, Ottawa s'étant engagé à financer les projets lourds de transport en commun. Elle cite également la progression rapide du projet de Réseau électrique métropolitain.

Surtout, Projet Montréal plaide que le seul prolongement de la ligne bleue, tel que proposé par Denis Coderre, ne suffira pas. «Je prends le métro à Henri-Bourassa, la première station à Montréal, et le métro est souvent déjà plein. Le prolongement de la bleue ne fera qu'ajouter du monde», estime Émilie Thuillier, candidate à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville pour Projet Montréal.

D'où l'utilité d'une nouvelle ligne, plaide le parti. «C'est ça le but de la ligne rose, dévier une partie du trafic, soulager la ligne orange. Ça dédouble la capacité de transport», poursuit Mme Thuillier.

«La ligne bleue, on l'aime, mais soyons honnêtes, on vient rajouter plus de pression sur la ligne orange», dit Valérie Plante.

Denis Coderre a répondu par un long rire quand les journalistes l'ont questionné sur le projet de ligne rose. «Excusez-moi, mais à un moment, il faut arrêter la pensée magique», a-t-il dit. Pour lui, il est impossible de lancer un tel projet, la priorité est accordée aux travaux pour le prolongement de la ligne bleue, qui doivent débuter en 2021 et durer jusqu'en 2025.

Quant à prendre le métro, il dit l'avoir utilisé il y a deux semaines pour la dernière fois. «Vous pensez que je ne prends pas le métro ? Quand je vais là, je passe à peu près une heure parce que les gens sont tellement contents et satisfaits de notre administration. On prend plein de photos ensemble et on jase à quel point ils sont fiers. Il ne faut pas juste boire le Kool-Aid», a-t-il lancé, une de ses accusations fréquentes à propos des journalistes.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer