Cuisine de rue: Rosemont-La-Petite-Patrie vise les travailleurs

Six camions seront présents pendant l'heure du dîner... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Six camions seront présents pendant l'heure du dîner dans ce qu'on appelle des «zones d'emploi» de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Autre arrondissement, autres moeurs. Rosemont-La-Petite-Patrie a emboîté le pas au centre-ville lundi en lançant officiellement sa saison de la cuisine de rue, qui vise essentiellement à offrir des dîners aux travailleurs.

Après l'annonce la semaine dernière du maire Denis Coderre qui souhaitait des camions «partout en ville», le maire de l'arrondissement, François Croteau, a tenu à lui rappeler poliment qu'il s'agissait d'une compétence d'arrondissement. «On n'a demandé aucune permission à la ville centre, pantoute: l'occupation du domaine public relève à 100 % des arrondissements, précise le maire élu sous la bannière de Projet Montréal. Que Denis Coderre dise qu'il en veut partout à Montréal, c'est un souhait, c'est tout.»

Les six camions retenus dans son arrondissement selon les mêmes critères que le projet-pilote dans Ville-Marie seront essentiellement présents pendant l'heure du dîner dans ce qu'on appelle des «zones d'emploi». L'offre, indique M. Croteau, se veut «complémentaire aux restaurants existants».

Les journalistes convoqués en point de presse lundi midi en ont eu l'illustration parfaite: un camion offrant de la cuisine chinoise, surtout des dumplings, s'est arrêté dans l'Espace Affaires Rosemont, à l'intersection des rues Fullum et Dandurand, où se concentrent quelque 2800 travailleurs. Les camions se partageront en alternance, de 11 h30 à 14 h 30, des secteurs comme Angus, l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et le secteur Marconi-Alexandra. Une petite incursion plus à l'ouest, près du Bar Alexandraplatz, permettra une petite variante en offrant de la cuisine de rue en soirée.

Pas d'expansion en vue

Il s'agit de la deuxième année de ce projet-pilote plus modeste que dans Ville-Marie, où 30 camions sillonnent 14 sites. Le nombre de camions et de sites dans Rosemont pourrait-il être augmenté l'an prochain? Le maire Croteau se montre prudent. «Pas nécessairement. On verra, tout dépend du potentiel, s'il y a une demande supplémentaire.» Chose certaine, il ne veut pas que ces camions entrent en concurrence avec les restaurateurs qui ont pignon sur rue. Pas question, non plus, de changer les critères et de permettre de simples stands à hot dogs aux coins de rue.

Les sites et les restaurateurs retenus

Les six sites

(Voir la carte ci-bas)

Secteur Angus : rue William-Tremblay (côté nord), à l'angle de la rue Augustin-Frigon (côté est);

Secteur Espace Affaire Rosemont : rue Dandurand (côté nord), au coin de la rue Fullum (côté est);

Secteur Le P'tit Beaubien : 41e avenue (côté est), au coin de la rue Beaubien Est (côté nord);

Secteur de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont : boulevard de l'Assomption (côté est), après la zone d'attente située au coin de l'avenue des Sapins;

Secteur Bellechasse : rue Marmier (coté sud), sous le viaduc, au coin de l'avenue de Gaspé (côté ouest).

Secteur Marconi-Alexandra : avenue De L'Esplanade (côté Ouest), au coin de la rue Joseph-Tison (Du jeudi au samedi, de 17 h à 23 h)

Les restaurateurs de rue

Alexis le gourmand

Bagel St-Viateur

Chaud Dogs

Das truck

Dim Sum

Dispatch

Gaufrabec

Grumman'78

Landry et filles

Les Brigands

Lucky's

NomadeSO6

ô soeurs volantes

P-A et Gargantua

Panthere Mobile

Phoenix 1




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer