Le PQ doit s'en prendre à lui-même, dit Françoise David

La députée de Gouin a aussi plaidé qu'elle... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

La députée de Gouin a aussi plaidé qu'elle n'avait pas seulement attaqué le Parti québécois.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Les stratèges du Parti québécois (PQ) devront se regarder dans le miroir plutôt que de blâmer Québec solidaire (QS) si la soirée de lundi est difficile pour eux, a fait valoir Françoise David dimanche matin.

La co-chef de QS a refusé de porter quelque responsabilité que ce soit pour la chute de la formation politique de Pauline Marois dans les sondages.

«Lorsqu'un parti connaît des heures difficiles, il vaut bien mieux qu'il se questionne sur son propre comportement que sur celui des autres», a lancé Françoise David lors de son bilan de campagne.

La députée de Gouin a aussi plaidé qu'elle n'avait pas seulement attaqué le Parti québécois. 

«On a un certain sens de la justice à Québec solidaire, ce qui fait que nos attaques ont été plutôt bien réparties, a ajouté Mme David. Dans les derniers huit mois, c'était le Parti québécois qui formait le gouvernement alors c'était tout à fait normal que nous le questionnions sur son bilan.»

Québec solidaire croit être en mesure de faire «des percées» lors du scrutin de demain. Les circonscriptions montréalaises de Laurier-Dorion, Sainte-Marie-Saint-Jacques et Hochelaga-Maisonneuve sont particulièrement visées.

Samedi, Amir Khadir a assuré que les observateurs pourraient avoir «des surprises» dans Rimouski et à Sherbrooke.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer