Léo Bureau-Blouin veut donner le quart de son salaire s'il est élu

Léo Bureau-Blouin... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Léo Bureau-Blouin

Photo La Presse Canadienne

Émilie Bilodeau
La Presse

Léo Bureau-Blouin, le candidat péquiste dans Laval-des-Rapides, a promis de remettre 25% de son salaire de député à des organismes communautaires de sa circonscription. L'ancien président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) en a fait l'annonce mardi soir, sur les médias sociaux, alors qu'il a dévoilé deux engagements dans le cadre de la campagne électorale.

M. Bureau-Blouin veut aussi convaincre des investisseurs privés de remettre une partie de leur rémunération dans un fonds. L'argent serait ensuite distribué à des organismes qui n'ont pas encore été déterminés. Le candidat a souligné que sa circonscription comptait le plus d'organismes communautaires de tout Laval.

«C'est une façon de démontrer que je veux m'investir dans ma communauté. Il y a des citoyens qui voient leur député voter des projets de loi à l'Assemblée nationale, mais au moment de faire une différence dans leur communauté, ils sont absents», a-t-il dit au sujet de son deuxième engagement depuis le déclenchement de la campagne.

Un député à l'Assemblée nationale gagne environ 86 242$ par année. S'il est élu, il se priverait donc de 21 560 $.

«Lutter contre la pauvreté»

Dans son troisième engagement, M. Bureau-Blouin a affirmé vouloir venir en aide aux quartiers défavorisés de sa circonscription et aux «familles qui n'arrivent plus joindre les deux bouts à cause des politiques libérales».

Pour y arriver, il compte militer pour que le salaire minimum augmente de 9,90$ à 11,20$. Il veut également faire en sorte que les promoteurs investissent dans les logements sociaux. Un certain pourcentage des nouvelles constructions serait donc des habitations plus abordables. Depuis 2005, une telle mesure a été adoptée à Montréal.

Dimanche, le candidat péquiste avait lancé sa première promesse, soit celle de créer une plateforme web de consultation citoyenne. Le site internet servirait à soumettre des questions aux électeurs et le député offrirait des plages horaires pour discuter en direct avec les citoyens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer