Logement et itinérance: le FRAPRU accorde la pire note aux conservateurs

Le FRAPRU revendique que le Parti libéral s'engage... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le FRAPRU revendique que le Parti libéral s'engage à investir des sommes beaucoup plus consistantes que le fait présentement le gouvernement conservateur dans l'aide à la réalisation de nouveaux logements sociaux. Sur cette photo de 2011, une militante du FRAPRU devant le Centre de commerce mondial.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir analysé les promesses électorales des différents partis fédéraux en matière de logements sociaux et d'itinérance, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a accordé la pire note au Parti conservateur.

Tout en déplorant le peu d'importance accordé à ces questions par l'ensemble des partis, l'organisme souligne toutefois que le Bloc québécois a repris les principales revendications des organismes communautaires et considère que le Nouveau Parti démocratique s'en tire plutôt bien. Il croit cependant que les investissements proposés sont insuffisants. 

L'organisme considère que les troupes de Stephen Harper ont fait peu de promesses sur ces questions et reproche aussi aux libéraux de proposer un « véritable fourre-tout » avec ses investissements dans les infrastructures sociales.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer