Rassemblement du NPD pour la défense de Radio-Canada

«Si Stephen Harper est réélu, on peut dire... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

«Si Stephen Harper est réélu, on peut dire bye bye à Radio-Canada», a lancé au microphone le porte-parole du Nouveau parti démocratique (NPD) pour la culture et la patrimoine, Pierre Nantel, pour fouetter les troupes.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Longue vie à Radio-Canada!», ont clamé une cinquantaine de militants et de candidats néo-démocrates, rassemblés devant la Maison de Radio-Canada dimanche matin pour défendre ce «joyau de notre société».

Derrière eux, des centaines de citoyens faisaient la file pour visiter les studios ouverts au public dans le cadre des Journées de la Culture, où ils pouvaient rencontrer animateurs et artisans.

«Si Stephen Harper est réélu, on peut dire bye bye à Radio-Canada», a lancé au microphone le porte-parole du Nouveau parti démocratique (NPD) pour la culture et la patrimoine, Pierre Nantel, pour fouetter les troupes.

La députée sortante de Laurier-Sainte-Marie, Hélène Laverdière, a rappelé que le parti s'était engagé à annuler les dernières coupes et à rétablir le financement à long terme de la société d'État.

«Tous les gens de la culture, du théâtre, de la danse, de la peinture, ont vraiment besoin de Radio-Canada pour faire connaître leur travail, pour faire rayonner notre culture, ici comme ailleurs», a soutenu M. Nantel, en entrevue.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer