Procès de Bissonnette: le juge ouvre la porte à une peine cumulée

Alexandre Bissonnette... (Photo Sûreté du Québec/Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Alexandre Bissonnette

Photo Sûreté du Québec/Archives La Presse canadienne

(Québec) Après quatre jours à entendre les experts et les arguments de la défense, le juge François Huot n'a pas été convaincu qu'une peine de 25 ans ferme serait suffisante pour Alexandre Bissonnette.

Le juge de la Cour supérieure a informé hier l'assassin qu'il pensait exercer son droit discrétionnaire de lui infliger une peine cumulée, qui pourrait aller théoriquement jusqu'à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 150 ans.

« La question qu'il me faut poser est celle de savoir, dans l'état actuel du dossier, si oui ou non il m'apparaît possible de vous infliger des peines consécutives, a déclaré hier le juge Huot quand la défense a fini de présenter sa preuve. Dans l'état actuel des choses, la réponse est oui. C'est une possibilité. »

L'article 745.51 du code criminel, adopté en 2011 par le gouvernement Harper, laisse aux magistrats le droit de cumuler les peines pour meurtre. Bissonnette a commis six meurtres prémédités et est donc passible de 150 ans de prison ferme.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer