Une marée humaine à Montréal en solidarité pour les victimes de Québec

Plusieurs citoyens qui ont pris la parole ont... (Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne)

Agrandir

Plusieurs citoyens qui ont pris la parole ont remercié les Québécois de toutes confessions religieuses pour leur support et leur solidarité.

Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une véritable marée humaine a investi la Place de la Gare Jean-Talon à Montréal lundi soir pour rendre hommage aux Québécois de confession musulmane morts dans un attentat perpétré contre une mosquée de Québec.

Une véritable marée humaine a investi la Place... (Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

Une véritable marée humaine a investi la Place... (Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne) - image 1.1

Agrandir

Photo Ryan Remiorz, La Presse Canadienne

Rassemblés dans un froid polaire, plusieurs parents étaient présents avec leurs enfants, habillés chaudement, dont certains tenaient des chandelles et des pancartes dénonçant la violence et la haine. 

Alex Chartrand, un jeune dans la vingtaine rencontré sur place, a expliqué qu'il s'était demandé toute la journée ce qu'il pouvait faire pour témoigner de sa solidarité avec les familles des victimes. Venir à cette veillée en leur mémoire était pour lui la chose à faire, a-t-il dit. 

Sur une scène installée devant l'édifice abritant la station de métro Parc, des dizaines de citoyens ont pris la parole en français, en anglais et en arabe, dénonçant quasi unanimement l'islamophobie et le racisme qui existe au Québec, mais que les élites préfèrent ignorer, ont-ils dit. 

« La haine ne tombe pas du ciel. Elle prend racine dans un environnement politique et social qui l'arrose », a dit une femme dans son discours. 

Plusieurs citoyens qui ont pris la parole ont remercié les Québécois de toutes confessions religieuses pour leur support et leur solidarité, mais ont aussi critiqué les chroniqueurs et les intellectuels qui se servaient de leurs tribunes pour véhiculer des discours intolérants, racistes ou parfois haineux. 

« Cultivons nos sentiments de fraternité et d'amitié (...) pour construire un Québec généreux », a dit une autre femme chaudement applaudie par la foule. 

Les politiciens présents à la veillée n'ont pas pu prendre la parole, les organisateurs expliquant que cette manifestation spontanée était réservée aux citoyens. Plusieurs discours ont d'ailleurs dénoncé certaines politiques identitaires qui ont été portées ces dernières années par diverses formations politiques.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer