• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Allégations d'intimidation à Terrebonne: le maire accuse son adversaire de jouer la victime 

Allégations d'intimidation à Terrebonne: le maire accuse son adversaire de jouer la victime

Stéphane Berthe, maire par intérim de Terrebonne... (photo archives la presse)

Agrandir

Stéphane Berthe, maire par intérim de Terrebonne

photo archives la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire et chef de Générations Terrebonne, Stéphane Berthe, accuse son adversaire Marc-André Plante, candidat à la mairie sous la bannière d'Alliance démocratique Terrebonne (ADT), de créer «de toutes pièces» un climat de suspicion en jouant à la victime.

Marc-André Plante, chef de l'Alliance démocratique Terrebonne (ADT)... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Marc-André Plante, chef de l'Alliance démocratique Terrebonne (ADT)

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Selon M. Berthe, il s'agit de «tactiques malhonnêtes» pour le discréditer, jugeant avoir été visé par les dénonciations récentes de M. Plante à la police. «Je ne crois pas que [les citoyens de Terrebonne] se laisseront berner par ces propos mensongers tenus par un parti qui s'autoproclame pourtant le parti du changement», a ajouté M. Berthe.

Ce dernier réagissait à la publication, jeudi dans La Presse+, d'un article concernant des gestes d'intimidation (pneus crevés, lettres diffamatoires, message téléphonique anonyme) qui se sont multipliés au cours des dernières semaines à Terrebonne. Les événements visaient notamment des membres de l'équipe de M. Plante ainsi qu'une candidate indépendante, Hélène Michaud.

Des plaintes ont été déposées auprès de la police municipale et de l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Ni le parti ADT ni Mme Michaud n'a accusé M. Berthe d'être à l'origine de ces méfaits.

Après avoir dénoncé ce qui estime être une machination, M. Berthe a tenu à préciser que des membres de son équipe ont également subi de l'«intimidation sous plusieurs formes». Il soutient toutefois que Générations Terrebonne n'entend pas se laisser distraire par la situation. «Ce que l'on veut, c'est une campagne propre, une campagne qui porte sur les idées», a insisté Stéphane Berthe.

La réplique de ce dernier a fait réagir l'ADT. «On est surpris par les commentaires de M. Berthe. La réaction normale d'un maire aurait été de se dire préoccupé de la situation, de rassurer la population et de faire un appel au calme», a indiqué le directeur des communications d'ADT, Nicolas Dufour.

Aucun problème n'a été soulevé du côté du parti Nouvel Élan Terrebonne de Valérie Quevillon.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer