• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Des militaires canadiens rentrent d'une mission au Liban et en Jordanie 

Des militaires canadiens rentrent d'une mission au Liban et en Jordanie

L'armée canadienne a commencé à réduire sa présence au Liban et en Jordanie, où... (Photo Baz Ratner, archives Reuters)

Agrandir

Photo Baz Ratner, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
Ottawa

L'armée canadienne a commencé à réduire sa présence au Liban et en Jordanie, où 230 soldats ont été déployés à la mi-novembre pour contribuer à l'effort de sélection et d'accueil de milliers de réfugiés syriens.

Environ 70 militaires sont rentrés au pays tôt mardi matin à la base des Forces armées canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, où ils ont été accueillis par leurs proches.

Quelque 150 soldats demeureront sur place pour encore un moment afin d'aider au traitement des demandes, à la collecte de données biométriques et aux examens médicaux.

L'implication des Forces armées canadiennes s'inscrit dans le cadre de l'opération Provision, qui représente la contribution de l'armée aux efforts du gouvernement canadien pour accueillir 25 000 réfugiés syriens au Canada d'ici la fin février.

Le ministère de la Défense a indiqué que la décision de réduire le nombre de militaires présents au Liban et en Jordanie avait été prise avec le ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et avec d'autres ministères impliqués dans l'accueil de réfugiés.

«L'opération Provision a été une grande occasion de montrer au monde entier le leadership et les valeurs du Canada. Nous continuerons de soutenir cette démarche pangouvernementale et serons prêts à intervenir où il le faut et comme il le faut», a déclaré par communiqué le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan.

À son arrivée à Gagetown, l'adjudant Stephen Mills a déclaré qu'il avait été gratifiant pour les militaires d'aider de jeunes familles vivant dans des camps de réfugiés à aspirer à une vie meilleure au Canada.

Quant au major Drew Willis, il a dit avoir été touché par les visages réjouis des enfants syriens qui ont appris qu'ils allaient pouvoir immigrer au Canada.

L'armée sera également mise à contribution au Canada pour aider à héberger ces milliers de réfugiés qui arrivent au pays.

Plusieurs d'entre eux seront installés temporairement sur des bases militaires, avant qu'un logement ne leur soit trouvé. L'armée se dit prête à accueillir 6000 personnes sur des bases situées au Québec et en Ontario. Environ 7000 places additionnelles pourraient être trouvées si cela s'avérait nécessaire.

Dès cette semaine, les bases militaires de Valcartier, au Québec, et de Kingston et Borden, en Ontario, devraient ouvrir leurs portes aux premiers réfugiés.

Le 10 000e réfugié syrien à arriver au Canada devrait fouler le sol du pays au cours des prochaines heures, une étape importante pour le gouvernement libéral qui s'était engagé en campagne électorale à prendre sous son aile 25 000 Syriens ayant fui leur pays en guerre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer