Privés de grands déplacements, c’est dans la cour arrière – ou enfin, dans la province — que se feront les petites et grandes découvertes de l’été. Mais parce que même chez soi, on ne connaît pas toute la faune et la flore qui nous entoure, il sera utile de se doter d’une bonne source d’information pour ne pas observer idiot. En voici deux, testées en grande nature et en ville au cours des dernières semaines.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

PictureThis

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Saisie d’écran de l’appli PictureThis

Comment s’appellent les jolies fleurs devant la belle maison au coin de la rue ? Et celles qui poussent sur le bord de cette vieille route de campagne perdue ? PictureThis a probablement la réponse. Cette application des plus faciles d’utilisation identifie presque systématiquement les végétaux qu’on lui soumet en photo, ajoutant au passage un tas d’informations pratiques : entretien, toxicité, géolocalisation, rusticité, famille, etc. Bref : on sait tout de suite si on peut espérer l’introduire chez soi. En cas de « maladie », l’application peut même poser un diagnostic et quelques pistes de solution au problème. Testé — notamment — dans les Jardins de Métis, PictureThis a permis de nommer avec précision la plupart des variétés photographiées : très pratique quand on veut inviter chez soi une plante adorée en voyage. Pour les espèces à l’état sauvage, l’identification a parfois été plus ardue : PictureThis a donné des noms différents à une même plante photographiée sous divers angles sur les berges du Saint-Laurent et il a fallu se résoudre à déduire la réponse en étudiant les autres spécimens des genres identifiés, avec le risque d’erreurs que cela comporte. N’empêche ? On recommande à tous les amateurs de verdure, en dépit du coût de l’abonnement annuel.

Offert en français. Un abonnement à 29,99 $ est requis. Sur Google Play et dans l’App Store.

Seek

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Saisie d’écran de l’appli Seek

Vantée dans les pages du New York Times, Seek a été créée à l’initiative de la société du National Geographic et de l’Académie des sciences de la Californie, deux solides pointures en matière d’écologie. A contrario de Picture This, cette application facilite l’identification non seulement des végétaux, mais aussi des champignons, reptiles, insectes, amphibiens, oiseaux, mammifères, mollusques… bref, de tout ce qui vit autour de soi, ou presque. Il suffit d’activer la géolocalisation — ou d’inscrire soi-même un lieu — et de prendre un objet en photo pour en voir apparaître les noms, commun et latin. La description est toutefois beaucoup plus sommaire que celle proposée par Picture This et se limite à fournir la saisonnalité du spécimen, sa taxonomie et des espèces similaires. Pour toutes les autres informations, il faudra chercher ailleurs. À l’épreuve du réel, Seek a aussi eu plus de mal à identifier certains végétaux que Picture This, ou alors elle l’a fait avec moins de précision. Cela dit, la fonction qui permet d’obtenir la liste des espèces présentes en un point donné est fort pratique pour identifier toutes ces bestioles qu’on a bien du mal à photographier, mais qu’on reconnaîtra dans un outil de référence. Bref, des deux applications présentées, ce sera celle à privilégier si notre champ d’intérêt ne se limite pas à la flore. Aucun enregistrement requis, aucun abonnement obligatoire ni de données de localisation à fournir.

Offert en français. Gratuit. Sur Google Play et dans l’App Store.