La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Appartement à l'étranger : la clé sera-t-elle sous le paillasson?

De plus en plus de vacanciers préfèrent louer... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

De plus en plus de vacanciers préfèrent louer une maison plutôt que de rester à l'hôtel.

Photo: archives La Presse

Rien de plus agréable que de disposer d'un appartement quand on voyage à l'étranger. En dénicher un sur l'internet est presque un jeu d'enfant. Ne reste qu'à apprendre à gérer le stress et les surprises qu'occasionnent de telles transactions.

J'ai déjà passé un vol Montréal-Paris à me demander ce que j'allais faire si la clé de l'appartement loué sur l'internet n'était pas sous le paillasson à mon arrivée. Je m'imaginais déjà planté devant une porte verrouillée avec mon bébé, ma blonde et mes valises. Angoisse inutile. La clé était là et l'appartement tel qu'on me l'avait promis: impeccable, tout équipé et en plein coeur du Marais. Café, huile d'olive, épices, tout était fourni!

 

Ce n'est qu'après des années à voyager sac au dos dans les auberges de jeunesse et des hôtels qui n'avaient souvent d'hôtel que le nom que ma copine et moi avons opté pour la location d'appartement. Une chambre dans un deux-étoiles de Perpignan situé au-dessus d'un bar enfumé, c'est pittoresque, mais ce n'est pas l'idéal quand on voyage avec sa petite famille.

Et puis la location est une option moins onéreuse qu'on pourrait le croire. Il est possible de louer un appartement avec deux chambres à coucher, à Barcelone, pour 85 la nuit. En fouillant bien, on peut dénicher un logis dans le centre de Paris pour environ 600 par semaine. Il est même envisageable de louer un château en Espagne avec terrasse et piscine... à condition de convaincre deux couples d'amis de faire le voyage avec soi. J'affûte encore mes arguments, mais je compte bien y parvenir!

Il reste qu'il faut avoir un peu la foi pour se lancer dans la location d'un appartement sur l'internet. Même si on passe par l'entremise d'un site spécialisé, les transactions se font parfois directement avec le propriétaire. C'est-à-dire un parfait inconnu à qui on envoie d'assez grosses sommes d'argent plusieurs semaines avant notre départ - par mandat, par virement bancaire ou par PayPal -, en espérant très fort qu'il sera devant l'immeuble quand on va descendre du taxi avec bébé et les bagages.

Deux apparts, deux accueils

Aucun propriétaire ne m'a posé de lapin à ce jour. Ça ne veut pas dire qu'ils sont d'une ponctualité irréprochable ou se montrent tous accueillants. Plus tôt cet automne, ma blonde, nos filles et moi avons passé presque un mois à Barcelone, dans deux appartements différents. Deux logements spacieux et bien situés où un lit de bébé était fourni sans frais. La différence, c'était le sentiment qu'on avait d'être ou de ne pas être les bienvenus.

L'un des propriétaires nous a offert ce qu'il appelait un «kit de bienvenue»: une bouteille d'eau, un litre de lait, un litre de jus et une bouteille de vin! Au salon, on a découvert une pile de guides et de dépliants touristiques. L'autre s'est éclipsé rapidement après avoir mis la main sur ses euros. On a vite constaté que les poignées de certaines casseroles étaient brisées et que les armoires de cuisine ne contenaient même pas le minimum. Ni savon à vaisselle, ni huile, ni sel, ni passoire à spaghetti. Au diable les pâtes au beurre pour amortir le coût du voyage! On avait même le sentiment que, si on laissait un litre d'huile d'olive à notre départ, la propriétaire s'en emparerait et le prochain locataire trouverait les armoires aussi désespérément vides que nous.

La majorité de ceux que j'ai croisés se montrent généralement plus avenants et disponibles. Un soir, à Paris, j'ai dû appeler un propriétaire sur son cellulaire pour me faire expliquer le fonctionnement de sa cuisinière à induction. Il ne faut d'ailleurs jamais sous-estimer le défi que représente la mise en marche d'un modèle de laveuse qu'on n'a jamais vu ou celle d'un de ces fours hybrides qui servent aussi de micro-ondes!

Poser des questions

Avant de conclure une location, n'hésitez pas à poser des questions précises concernant le logis, le voisinage, les services, les transports en commun et ce qu'on trouve dans leurs armoires. Une amie argentine me faisait remarquer récemment que, lorsqu'elle loue un appartement à Buenos Aires, elle ne s'attend pas à trouver tout le nécessaire pour cuisiner. Les armoires et les tiroirs sont parfois pratiquement vides.

Nombre de sites suggèrent aux voyageurs d'émettre des commentaires après leurs séjours dans les appartements proposés en location. Prenez cinq minutes pour le faire. Car si on est parfois séduit par la situation géographique ou un décor, au bout du compte, ce sont les éloges et les critiques des internautes qui finissent par nous convaincre d'opter pour un appartement avec vue sur la Sagrada Familia ou une maison située dans l'enceinte d'un château provençal.

www.homeholidays.com

www.nosmaisons.com

www.feelbarcelona.com

www.barcelonaforrent.com

 




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer