Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Travailler ailleurs

Les jeunes qui pensent partir longtemps et qui comptent travailler à l'étranger... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les jeunes qui pensent partir longtemps et qui comptent travailler à l'étranger pendant leur voyage doivent bien se renseigner sur les visas de travail.

Vous vous rappelez le laissez-passer A-38 des Douze travaux d'Astérix? Vaguement? Vous ne pourrez vous empêcher d'y penser si vous faites des démarches afin d'obtenir un visa de travail pour un voyage aux États-Unis, sans passer par un organisme comme SWAP.

Partir en voyage en sol américain, sans boulot confirmé ni employeur prêt à signer une lettre attestant la durée et la nature du travail, est très compliqué.

Steven Pike, de l'ambassade des États-Unis à Ottawa, conseille aux jeunes voyageurs de consulter d'abord le consul de leur ville de résidence (il y en a un à Montréal et à Québec) pour bien expliquer la situation (étudiant ou non?) et le type de travail recherché.

Et ailleurs?

En Europe, les permis de travail sont de responsabilité nationale. Les permis sont donc délivrés par les gouvernements de chacun des pays. Plusieurs pays européens ont des accords d'échanges de main-d'oeuvre pour les jeunes avec le Canada.

C'est le cas de la France, de l'Allemagne, de l'Autriche, du Danemark, notamment.

Les touristes peuvent y obtenir un visa vacances-travail, communément appelé VVT. Il permet aux jeunes de 18 à 30 ans (35 ans, dans certains pays) de travailler dans le cadre d'un voyage d'une durée maximale d'un an.

Ce type de visa existe aussi pour le Mexique, l'Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Chili, le Costa Rica, la Corée du Sud, Hong Kong et Taiwan. Tous les renseignements sur les programmes de travail à l'étranger pour les jeunes se trouvent sur le site d'Expérience internationale Canada (EIC)

Le plan SWAP

L'organisme SWAP aide les jeunes dans tout le processus, pour une dizaine de pays: de l'obtention du visa jusqu'à la recherche d'un boulot à destination. Des personnes-ressources, sur place, peuvent aussi donner contacts et conseils. Le forfait comprend également les premières nuits à destination, sauf aux États-Unis. Les frais d'inscription varient de 350$ pour un voyage d'au plus six mois au Japon à 850$ pour jusqu'à un an en Afrique du Sud.

www.uscis.gov

www.swap.ca




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le casse-tête de l'argent

    Trucs & conseils

    Le casse-tête de l'argent

    Petites coupures, devises étrangères, carte prépayée, de débit ou de crédit, dollars américains. La gestion de l'argent en voyage peut devenir un... »

  • Partir bien assurés

    Trucs & conseils

    Partir bien assurés

    Les six mots-clés à retenir en matière d'assurance voyage. »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer