Les voyageurs qui comptent se déplacer à peu de frais grâce à l'accumulation de milles Aéroplan avec leur carte de crédit CIBC devraient-ils s'inquiéter de voir Aimia, gestionnaire du programme de fidélisation, s'associer à la Banque TD? Perdront-ils leurs points? Devraient-ils se précipiter à la TD pour faire la demande d'une nouvelle carte de crédit?

Nathaëlle Morissette LA PRESSE

«Le danger pour le moment, c'est de céder à la panique», affirme d'emblée Sylvie de Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire à Option consommateurs. Selon elle, les détenteurs de cartes de crédit CIBC/Aéroplan devraient suivre le dossier de près et ne surtout pas précipiter les choses en organisant un voyage de dernière minute pour utiliser des points qu'ils ont peur de perdre.

Benoît Duguay, professeur au département d'études urbaines et touristiques de l'ESG UQAM, croit pour sa part qu'il n'y a pas péril en la demeure. «Pour les clients, c'est blanc bonnet, bonnet blanc. Du jour au lendemain, leur carte Visa sera générée par TD au lieu de la CIBC.»

Par ailleurs, depuis l'annonce de ce nouveau partenariat, Aimia tente de se faire rassurant. «L'entente actuelle d'Aéroplan avec la CIBC est en vigueur jusqu'au 31 décembre 2013. Les membres peuvent continuer d'accumuler des milles, comme d'habitude, sur leurs cartes de crédit comarquées Aéroplan/CIBC pour le reste de l'année. Tous les milles Aéroplan que les membres accumulent sont déposés dans leur compte Aéroplan et ne sont pas liés à leur carte de crédit», peut-on lire dans un communiqué publié par Aimia il y a quelques jours. Aéroplan compte 4,6 millions de membres au pays qui accumulent des points auprès de 75 partenaires, dont Air Canada et Fairmont Hôtels.