Source ID:; App Source:

Une séance au Petit Gym

Des tout-petits s'entraînent au Petit Gym du quartier... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Des tout-petits s'entraînent au Petit Gym du quartier Dix30, à Brossard.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Sophie Allard
La Presse

Ouvert en mai dernier, le Petit Gym du quartier DIX30, à Brossard, accueille des enfants de 4 mois à 12 ans. «La demande est de plus en plus grande», assure la directrice Vicky Bablekis. Le coût: 400$ pour 20 séances hebdomadaires. Les bébés de 4 à 8 mois bénéficient d'un mois gratuit à l'inscription.

Quand on pousse la porte, une musique enfantine nous vient aux oreilles. Les murs sont peints de couleurs pastel. Des chaises miniatures sont alignées au mur où sont accrochés de petits manteaux. Au sol, plein de bottes de pluie entremêlées.

 

Barbara Poinsant, directrice des programmes, invite les «Coccinelles», des bambins de 10 à 19 mois, à entrer dans le gymnase avec leur maman. Le local est vitré et le sol couvert de matelas aux couleurs vives. Le thème du jour? Les pirates. Pendant 45 minutes, le programme sera réglé au quart de tour. Après un échauffement au sol, on joue avec un parachute géant et Barbara chante l'alphabet. On entend des rires et des pleurs... ça peut être épeurant un gros parachute! Après 10 minutes, certains enfants décrochent. «S'il vous plaît, ramenez vos enfants, on va travailler en circuit.»

Manipulés par un adulte, les petits font des roulades sur un matelas incliné. «C'est bon pour l'oreille interne», explique Barbara Poinsant. Tantôt, ils exécutent un mouvement à la barre de gymnastique, tantôt ils avancent sur une poutre. Ils marchent aussi sur les mains, les pieds tenus par maman. Quelques nez ont tôt fait de s'écraser sur le matelas... Si l'on se fie aux nombreux sourires, les ballons et les bulles de savon, en fin de séance, sont les plus populaires.

«Quand elle sort d'ici, ma fille est vidée. Ils s'amusent, mais ils travaillent fort», confie la mère de Claudia. «Le printemps, quand il pleut, ça peut être long à la maison. Quand je viens ici, je sais que mon fils va bouger», nous dit la mère de Gabriel.

«Nos programmes sont faits pour développer les habiletés motrices et sociales des enfants, indique Barbara Poinsant. Ils peuvent prendre des risques sécurisés parce que le gymnase est complètement matelassé. On leur propose un maximum de sensations pour les stimuler et les développer. Ils aiment ça.»

«Mon fils vient ici depuis qu'il a 4 mois, témoigne la mère de Luka. Ça l'a vraiment aidé à lever la tête, à ramper et à marcher. J'ai vu la différence. Il a commencé à marcher à 9 mois. Même à la garderie, ils n'en reviennent pas!»

 




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer