Source ID:; App Source:

Du sport à la fine pointe

Le robot ramasseur de balles Tennibot peut contenir... (Photo fournie par Tennibot)

Agrandir

Le robot ramasseur de balles Tennibot peut contenir 80 balles.

Photo fournie par Tennibot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Que ce soit pour peaufiner sa technique, se simplifier la vie, obtenir plus de précision ou même rendre l'activité plus ludique, la technologie se mêle de plus en plus au sport. Voici quelques nouveautés qui pourraient agrémenter votre pratique.

La fin du ramassage de ballesAu tennis, ramasser les balles à la fin de l'entraînement est probablement le moment dont on se passerait tous. Cela pourrait maintenant être derrière vous avec Tennibot, le tout premier appareil au monde capable de faire cette tâche ingrate à votre place. Tennibot se promène sur le sol de façon autonome. Son détecteur de balles lui permet de se diriger lui-même vers celles-ci, puis de les ramasser. Son réceptacle peut contenir jusqu'à 80 balles. Sa pile a une autonomie de cinq heures. Le produit sera offert pour livraison dès la mi-avril. Son prix devrait avoisiner les 1300 $ (1000 $ US).

Un tapis de course minimaliste

Les caractéristiques impressionnantes du tout nouveau tapis I Tread viennent révolutionner le marché de l'entraînement à la maison. Il est le premier tapis au monde conçu sans soudure. Ne comportant aucune structure, il ne pèse que 60 lb et a une épaisseur d'à peine 5 cm, ce qui permet de le ranger sous les meubles ou le long d'un mur. Le tapis fonctionne à l'aide de la technologie d'induction du corps humain. Au lieu que le moteur soit le vecteur du mouvement, c'est l'accélération du coureur qui active la courroie. La vitesse est déterminée par la zone du tapis sur laquelle se trouve le coureur (à l'avant pour accélérer, au milieu pour garder une constance et à l'arrière pour ralentir). 1900 $ (1499 $ US)

Jumeler l'immersion de la réalité virtuelle avec l'entraînement,... (Photo fournie par Blackbox VR) - image 2.0

Agrandir

Jumeler l'immersion de la réalité virtuelle avec l'entraînement, c'est le pari qu'a pris Black Box VR en proposant une toute nouvelle façon de bouger.

Photo fournie par Blackbox VR

S'entraîner dans une autre réalité

Jumeler l'immersion de la réalité virtuelle avec l'entraînement, c'est le pari qu'a pris Black Box VR en proposant une toute nouvelle façon de bouger. Après avoir enfilé un masque de réalité virtuelle, on entre dans une boîte noire et, à l'aide des câbles de résistance fournis, on se lance dans un entraînement fonctionnel immersif de 30 minutes, durant lequel les aspects cardiovasculaire et musculaire sont mis de l'avant. Le produit promet des séances qui sollicitent 100 % des capacités, tout en faisant ressentir seulement 60 % de l'effort. Le système mémorise les performances et permet d'affronter d'autres joueurs. Black Box VR fait son entrée graduelle dans les centres d'entraînement, surtout en Californie pour l'instant.

Récolter des données par les pieds

La société française Digitsole est une pionnière dans la confection de semelles intelligentes. Après avoir lancé des semelles chauffantes pour amateurs de plein air et travailleurs de chantier, ainsi que des semelles connectées pour coureurs et cyclistes, elle ajoute à sa liste de produits les chaussures connectées. Conçues avec un cuir de qualité, elles sont munies d'un système de serrage automatique. Avec l'application, on peut régler la température intérieure de la chaussure et collecter des données comme le nombre de pas effectués, le nombre d'étages gravis, les calories dépensées, ainsi que des informations sur la posture et les mouvements. Offert dès le mois de mars, à un prix de lancement de 495 $ (390 $ US) pour deux paires de chaussures.

Le sport équestre voit lui aussi son domaine... (Photo fournie par CWD) - image 3.0

Agrandir

Le sport équestre voit lui aussi son domaine innover avec la venue des produits connectés de l'entreprise CWD. La selle IJump comporte des senseurs qui évaluent notamment la qualité du galop, des sauts, des approches, des atterrissages et de la vitesse du cheval.

Photo fournie par CWD

À cheval sur la technologie

Le sport équestre voit lui aussi son domaine innover avec la venue des produits connectés de l'entreprise CWD. La selle IJump comporte des senseurs qui évaluent notamment la qualité du galop, des sauts, des approches, des atterrissages et de la vitesse du cheval. La selle comprend une antenne qui établit la communication longue distance avec l'application qui fournit les données. Le produit IPulse, quant à lui, est l'équivalent d'une ceinture pectorale, dans une version conçue pour les chevaux. Le cavalier peut ainsi connaître avec précision l'effort de son animal en consultant sa fréquence cardiaque. IJump et IPulse sont compatibles et fonctionnent dans la même application. Les deux technologies seront disponibles au Canada vers la fin de l'année 2018, à un prix toujours indéterminé.

Un appareil d'entraînement tout-en-un

L'entreprise en démarrage MoveIt fournit aux sportifs une des plus belles innovations des dernières années pour l'entraînement à la maison. Il s'agit d'un ensemble comprenant plusieurs pièces, dont une corde à sauter, une roue abdominale, des bandes de résistance et des poignées de pompes. L'ensemble inclut aussi des poignées amovibles intelligentes, qui, connectées à l'application, détectent automatiquement l'activité pratiquée et mesurent de nombreuses données. Lorsque rangé, le produit est esthétique et très compact. 500 $ (399 $ US)

Avec les vêtements Polar Seal, il est maintenant... (Photo fournie par Polar Seal) - image 4.0

Agrandir

Avec les vêtements Polar Seal, il est maintenant facile de se garder au chaud en tout temps, sur commande.

Photo fournie par Polar Seal

Se réchauffer sur commande

Avec les vêtements Polar Seal, il est maintenant facile de se garder au chaud en tout temps, sur commande. Les chandails, fabriqués d'un textile respirant qui laisse s'échapper l'humidité, sont idéaux pour la pratique du sport. Deux éléments chauffants ont été intégrés à leur composition, au haut et au bas du dos. Sur l'avant-bras, on retrouve deux boutons permettant de choisir le niveau de température voulu, ainsi que la provenance de celle-ci (haut ou bas du dos). La température se fait sentir en 10 secondes seulement. La pochette sur le côté du chandail contient la prise USB nécessaire pour recharger la pile, qui a une autonomie de quatre à huit heures. 225 $ (179 $ US).




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer