Source ID:adc22dbf-0e51-4da6-bcf7-ad67bd90136d; App Source:alfamedia

Perte de poids: attention aux promesses miracles

Une publicité vantant les mérites de pilules contenant... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Une publicité vantant les mérites de pilules contenant du Garcinia cambogia a été diffusée à la radio à la fin du mois d'août.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Entre deux aubaines pour la rentrée, à la fin d'août, un message publicitaire radiophonique mettait en vedette une femme enthousiaste devant la perte de poids d'une copine. Après s'être fait prier, l'amie en question explique alors comment elle a perdu «10 livres» aussi facilement. Son secret: la prise de comprimés contenant du Garcinia cambogia, un fruit censé couper l'appétit.

La campagne publicitaire, diffusée sous plusieurs formes et dans plusieurs médias, s'est ajoutée à celles de nombreux fabricants de produits naturels destinés à la perte de poids. «Il y en a vraiment beaucoup, note Paul Boisvert, docteur en kinésiologie impliqué auprès d'une clientèle en quête d'un poids santé. Par contre, il faut vraiment le dire: les produits naturels miracles pour la perte de poids, ça n'existe pas.»

Si certaines études tendent à démontrer que le Garcinia cambogia semble en effet diminuer les fringales, il reste encore à mener d'autres analyses pour conclure à une efficacité hors de tout doute, précise pour sa part Yves Jalbert, spécialiste de contenu à l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ). Le docteur en santé publique s'intéresse de près aux produits de gestion du poids.

Il se montre toutefois préoccupé par la publicité soulignant de façon spectaculaire les avantages de ces produits naturels. Il dénonce d'ailleurs régulièrement des campagnes publicitaires « trompeuses » auprès de Santé Canada et d'organisations de protection du consommateur.

«Ce que beaucoup de fabricants annoncent, c'est "perdez du poids naturellement", ce qui revient à dire que peu importe l'activité que vous allez faire et ce que vous mangez, vous allez perdre du poids. C'est faux.»

M. Jalbert cite au passage de nombreuses publicités où des clients satisfaits vantent les mérites d'un comprimé ou d'une méthode «qui n'a pas encore fait ses preuves».

Il ajoute que, malgré tout, les promesses atteignent leur cible. «C'est normal: on voit ces publicités dans des médias crédibles et ces produits-là, vous les retrouvez en pharmacie. Ce n'est pas le pharmacien qui les vend, mais les gens ne font pas la différence. Ils se disent que ça va fonctionner, car c'est approuvé par Santé Canada.»

Une question de perception

La publicité diffusée sur plusieurs chaînes montréalaises à la fin du mois d'août annonçait un produit de la gamme MetaSlim, de Webber Naturals. Dans la description de son produit, sur son site web, le fabricant précise que la prise de Garcinia cambogia s'avère «idéal[e] dans le cadre d'un programme de gestion du poids, en association avec une alimentation saine et de l'exercice régulier». Cet avis mesuré tranche avec la facilité annoncée dans les publicités.

«C'est sûr qu'après, c'est toujours une question d'interprétation, de comment on comprend la pub. Il y a du deuxième et du troisième degré», indique André Gauthier, expert en marketing pour l'agence GDK, mandatée par Webber Naturals.

«L'objectif en soi est d'informer les gens qu'il existe un produit qui peut aider à la perte de poids.»

M. Gauthier assure que «les gens vont s'informer sur le produit».

«Ce n'est pas écrit "mangez de la pizza et ne faites aucun exercice, vous allez perdre du poids", soutient-il. C'est pas ça qu'on a mentionné. En aucun temps.»

Homologués... et après?

Les capsules de Garcinia cambogia ont aussi beaucoup de concurrence au rayon des aliments naturels. D'après des chiffres colligés par l'ASPQ, 1114 produits destinés à la perte de poids ont été homologués au Canada de 2010 à 2016.

Publicité ou non, il vaut mieux s'informer avant de consommer un de ces produits dans le cadre d'un programme de gestion du poids, prévient Yves Jalbert. «Santé Canada va regarder l'innocuité du produit. Là-bas, ils vont s'assurer qu'il n'y aura pas d'effets dommageables sur la santé. Ils ne regardent pas l'efficacité», prévient-il, avant de faire remarquer que le taux d'obésité a augmenté au pays pendant la même période.

Il existe toutefois un pare-feu pour protéger les consommateurs des publicités qui pourraient les induire en erreur. En 2017, Santé Canada a traité plus d'une centaine de plaintes au sujet de la publicité sur des produits de santé. Sur le lot, une dizaine concernaient des techniques ou des produits pour perdre du poids. Certaines publicités réussissent tout de même à se faufiler et à atteindre les consommateurs, soutient M. Jalbert. «Chaque plainte est évaluée et classée par ordre de priorité en vue de déterminer s'il y a eu non-conformité, et des mesures sont prises en fonction du risque pour le grand public», assure Santé Canada, qui invite le public à signaler les publicités qu'il considère comme mensongères.

Un effet sur la confiance

Et si le produit choisi n'amène pas les résultats escomptés? «Les gens vont se dire: ce n'est pas le produit qui fait que ça ne fonctionne pas, c'est moi. Ça a des conséquences au niveau de la santé physique et mentale, et le développement d'une relation malsaine avec le corps. Ça entretient des attentes irréalistes, croit Karah Stanworth-Belleville, agente de développement pour ÉquiLibre, un organisme qui souhaite prévenir les problèmes liés au poids et à l'image corporelle. On veut sensibiliser les gens à cette réalité et on souhaite les aider à développer un jugement plus critique face à certaines croyances.» ÉquiLibre affirme qu'au Québec, trois femmes sur quatre souhaitent perdre du poids.

«La recherche d'une solution miracle fait en sorte qu'on simplifie beaucoup le problème, résume Marie-Josée Leblanc, coordonnatrice d'Extenso, le centre de référence en nutrition de l'Université de Montréal. La saine gestion du poids devrait se faire de façon beaucoup plus large. L'exercice, la méditation, le bon sommeil, l'alimentation plus saine en général... c'est un ensemble de facteurs qui vont faire une différence. Ce n'est pas en mangeant un supplément qu'on va avoir des résultats.»

Gare aux produits sur l'internet

Si des centaines de produits pour la gestion du poids font tout de même l'objet d'un certain contrôle de sécurité au Canada, de nombreux produits vendus sur l'internet échappent au contrôle des grandes agences gouvernementales. Sur les réseaux sociaux, les publicités pour ce type de solutions miraculeuses abondent. «N'achetez pas ces produits par l'internet, répète Paul Boisvert. Soyez très vigilants. Surtout si on vous promet une perte de poids rapide, sans effort. Ce sont des mots-clés pour lesquels on doit sonner une alerte: il y a anguille sous roche. Il y a énormément de fraudes sur l'internet.»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer