Les employés dont l'horaire de travail ne correspond pas au 9-à-5 traditionnel sont plus susceptibles de souffrir d'embonpoint, de troubles du sommeil et de problèmes métaboliques, prévient une étude américaine.

Publié le 27 mai 2015
LA PRESSE CANADIENNE

Les chercheurs de la faculté de médecine de l'Université du Wisconsin ont constaté que 48 % des employés qui travaillent par postes souffrent d'embonpoint, contre 38 % pour les autres.

Le quart d'entre eux souffrent d'insomnie (contre 16 % des employés qui ont un horaire conventionnel) et 53 % disent manquer de sommeil (contre 43 %).

La docteure Marjory Givens et son équipe ont constaté une association positive entre les troubles du sommeil, l'embonpoint, l'obésité et/ou le diabète. L'association était particulièrement marquée chez les employés qui n'obtenaient pas sept heures de sommeil par jour.

Cette étude a été publiée récemment par le journal médical Sleep Health.