Les journées de travail interminables et une vie sociale active peuvent dérégler votre horloge biologique, un phénomène que les scientifiques ont appelé décalage horaire social (ou «social jetlag»).

Publié le 16 mai 2012
RELAXNEWS

Une nouvelle étude de l'université allemande LMU publiée la semaine dernière suggère qu'il ne faut pas prendre son horloge biologique à la légère. Que ce soit à cause de la pression du travail ou de la pression sociale, cela peut conduire à une foule de symptômes, de la fatigue chronique à la dépendance au café, à l'alcool et aux cigarettes, en passant par l'augmentation du tour de taille, surtout pour les personnes qui ont une tendance naturelle à prendre du poids.

Les journées de travail qui démarrent trop tôt, les longues heures passées à l'intérieur, les activités sociales à la sortie du bureau et le rythme effréné de la vie quotidienne font des dégâts chez 80% des gens dans les pays occidentaux, d'après le chronobiologiste allemand Till Roenneberg, qui a inventé le terme «jetlag social».

D'après la National Public Radio (NPR) américaine, les risques augmentent chez les personnes dont les horaires de travail diffèrent radicalement de ceux du week-end. Si vous vous levez tôt du lundi au vendredi mais que vous faites la grasse mâtinée le week-end, votre organisme perçoit ce changement de rythme de la même façon que si vous changiez de fuseau horaire à chaque fin de semaine.

Changer ses horaires de travail n'est pas chose aisée, mais il existe d'autres solutions pour régler son horloge biologique. Les chercheurs conseillent de dormir suffisamment, de se tenir à des horaires de sommeil fixes pendant la semaine, et de passer tous les jours un peu de temps au soleil.

De nombreuses études ont prouvé que le manque de sommeil peut conduire à une prise de poids, un phénomène qui a été observé chez les personnes dont les horaires de travail et de sommeil changent fréquemment, comme les infirmières, mais aussi chez les enfants en bas âge et les ados, d'après NPR.

Till Roenneberg s'exprime sur ses recherches, en vidéo : youtube.com/watch?v=t5ylqK-aPX8&